13/10/2009

GaultMillau récompense un chef trop modeste

PIERRICK_SUTER_76.JPG«Je ne me suis jamais pris pour le meilleur du monde. Je n’ai rien inventé et je ne vais pas écrire un livre.» Quand il a appris que la nouvelle édition du guide GaultMillau le nommait «promu romand de l’année» et lui attribuait un seizième point (sur vingt), Pierrick Suter a pris la nouvelle avec philosophie: «On ne va pas être malheureux, quand même…» Mais la nouvelle ne va pas bouleverser une carrière que le chef de 44 ans mène avec une tranquille assurance dans son Hôtel de la Gare, à Lucens.

Lire la suite