07/07/2008

A Chexbres, sans perdre le Nord

L'autre soir, on s'est fait un petit détour par Chexbres avec les copains, histoire de s'arrêter au Restaurant du Nord. Un bistro qui ne paie pas forcément de mine, en plein milieu du carrefour qui mène à la Corniche, face à la station-service. Même l'enseigne "pizzeria" fait penser qu'on se trouve dans le 1346e pseudo-italien de la région. Pourtant, il vaut la peine de passer la porte, de regarder la grande salle de droite où pâtes et pizza ont la vedette, puis de rejoindre la salle de gauche où Jeancarlo Furneri propose quelques spécialités basées sur les produits du moment.

Lire la suite

27/06/2008

La vie en rose au Noirmont

wengern.jpgPetite escapade l’autre jour au Noirmont, ce bled des Franches-Montagnes aux abords de Saignelégier. Bien sûr, nous aurions pu y aller juste pour le plaisir d’admirer ce paysage vallonné où broutent les célèbres chevaux de la région, nous aurions pu admirer ces belles fermes qu’on dirait sorties d’une gravure bucolique du XIXe siècle, mais il faut bien avouer : nous faisions le chemin pour une nuitée et un repas chez Georges Wenger, un cuisinier ancré dans son terroir local qu’il défend avec une belle énergie, tout en apprêtant des produits nobles qui viennent de bien plus loin que la ligne d’horizon.

Lire la suite

23/06/2008

Ducasse devient Monégasque

La nouvelle vient de tomber et je ne résiste pas au plaisir de vous la glisser: Alain Ducasse devient Monégasque, par la grâce princière d'Albert II lui-même. Ah, cela ne vous fait pas frétiller? Sachez simplement que la nationalité monégasque a un avantage (à part un petit numéro de plaque minéralogique): elle vous dispense de payer des impôts. Alors, quand, comme Ducasse, on emploie 1900 personnes dans la restauration, qu'on cumule 21 restaurants (dont 14 étoiles Michelin), quatre hôtels, trois écoles de cuisine et quelques produits dérivés, l'attrait du Rocher devient irrésistible. Conséquence: le chef du Louis XV de Monaco et du Plaza Athénée parisien (trois étoiles chacun) perd la nationalité française. Et la France le chef de file de sa grande cuisine...

16/06/2008

Un scarabée fort sympathique

600107078.jpgPetite virée l'autre soir au Landeron. La vieille ville est adorable. Adorablement morte, aussi, comme un musée à ciel ouvert. Heureusement qu'il y trône un bistrot chaleureux, coloré et sympathique. Son nom? L'Escarbot, qui, comme tout le monde le sait, est une sorte de scarabée. C'est lui, d'ailleurs, qui sert d'enseigne à l'établissement.  Et comme son patron Luis Vieira, sait bien faire à manger...

Lire la suite

10/06/2008

Des auberges de montagne coups de coeur

Le dernier-né du magazine Loisirs est sorti. Au sommaire de ce numéro 3, un sujet qui ne pouvait que retenir notre attention: un guide des auberges de montagne qui offrent plaisirs de la table, traditions montagnardes et  loisirs au grand air. Voici les adresses proposées dans la région vaudoise.

Lire la suite

04/06/2008

Au royaume du luxe

115587095.jpgOui, je suis un privilégié qui mange souvent au restaurant pour son travail. Si je devais assumer ce budget tout seul, je n'aurais pas le quart de la moitié de la chance que j'ai... Voyage, donc, au pays du luxe, à savoir le Palafitte de Neuchâtel et son restaurant Le Colvert. Avant même de déguster, le cadre en impose. Rappelez-vous: le Palafitte, c'est cet hôtel sur pilotis posé sur les rives du lac de Neuchâtel pour Expo.02 et qui en est le seul signe visible dans le canton. L'hôtel propose des suites les pieds dans l'eau, avec sa propre échelle pour aller se baigner, son jacuzzi privé, et tout, et tout. Autant prévenir les radins: ce n'est pas donné. Le restaurant est plus raisonnable...

Lire la suite