05/12/2009

Devine quinoa vient dîner ce soir?

galette_quinoa.jpgJ’ai eu des plaintes, cette semaine, certains (et certaines) prétendant que je vous proposais trop de desserts. N’écoutant que le bon peuple, voici une petite recette salée, tirée d’un de ces petits recueils Tana au titre à rallonge mais explicite: Le seul livre de cuisine qui vous laisse le temps de prendre un bain avant le dîner. Un concept plutôt sympa. Ou de boire l’apéro avant le repas. Ou de ne pas rater Darius à 19 h 30. Je m’égare. Voici donc des petites galettes sympas, saines et qui peuvent se préparer à l’avance, voire la veille. Il se murmure qu’on pourrait même congeler ces galettes de quinoa aux légumes…

Lire la suite

04/12/2009

Cap sur l’exotique!

Babette_couv.jpgOn a oublié que les bananes ou les oranges étaient des fruits exotiques il n’y a pas si longtemps. Aujourd’hui, l’offre s’est étendue et on trouve, plus ou moins facilement, une foule de produits venus de loin dans les supermarchés ou les épiceries étrangères. La Guadeloupéenne Babette de Rozières tient un restaurant éponyme à Paris et a tenu chronique culinaire sur plusieurs chaînes TV.

Lire la suite

30/11/2009

Partagez les recettes d'Edgard

Edgard_couv.jpgLe temps m'a manqué pour vous parler du livre d'Edgard Bovier, verni mercredi dernier, et c'est bien dommage. Réparons donc. Vous connaissez le chef du Lausanne Palace et sa myriade de restaurants? A la Table d'Edgard, il propose une cuisine haut de gamme, aux senteurs méditerranéennes. Au Côté Jardin, le style ne change pas. A la Brasserie du Palace, il s'est coulé dans le style brasserie. Au Château d'Ouchy, on retrouve la Méditerranée et le Léman dans l'assiette. Et c'est tout cela qu'on retrouve dans le bouquin du chef, Edgard Palace, aux Editions Favre.

Lire la suite

28/11/2009

Les brownies de Karen

brownies.jpgJe vous ai déjà parlé de notre petit carnet noir, dans lequel on note les recettes que nous filent les ami(e)s. Il est tout raturé, parce qu’en les essayant, on a modifié un peu les quantités. Il est tout taché parce que, en cuisinant, on n’a pas fait les propres. Il est rempli de secrets, de souvenirs, de nostalgie aussi. Sous «B», on trouve les brownies que nous a donnés, quel honneur, une amie américaine, Karen. On a un peu tâtonné pour trouver les bonnes proportions pour notre brave plaque à four, celle qui fait 40x20 cm. Donc, je ne vous donne pas la recette de Karen, mais la nôtre. A vous de l’adapter…

Lire la suite

21/11/2009

Qu’est-ce qu’elle a, ma brioche?

brioche_jambon.jpgNon, mais, vous croyez quoi? Que c’est facile de vous trouver une recette goûteuse et facile chaque semaine? Que l’auteur de ces lignes vous fait ça les mains dans les poches? Non, Madame, ce n’est pas facile! Je dois fureter, écouter, arracher des secrets à des amis de la famille, lire des magazines, consulter des livres. Et, parfois, je tombe sur une perle. Un truc qui me donne envie de me mettre aux fourneaux et de vous concocter une chronique drôle et originale. Là, c’est un feuilletage du Menu qui m’a fait m’arrêter sur cette brioche au jambon qui peut vous servir pour un apéro rustique, un cocktail chic ou comme plat principal pour vous changer du menu sous vide. Au boulot!

Lire la suite

14/11/2009

Un sandwich au fromage délicat et original

sandwich_compresse.jpgJe ne sais pas vous, mais moi, j’adore ce pain nordique que, là-bas, on appelle pumpernickel. C’est dense, savoureux et cela va fort bien avec le fromage ou la charcuterie. Alors, quand j’ai découvert une recette de sandwich chic dans un petit bouquin de Véronique Chapacou (Variations inventives autour des fromages au lait cru, Ed. Tana), je n’ai pas pu m’empêcher de m’en inspirer, «inspirer» étant le mot élégant pour «copier» avec de légères variations. Au final, un petit truc sympa qui vous fera une entrée fastoche et un succès assuré.

Lire la suite

09/11/2009

Différent, le pancake…

pancake_fromage_blanc.jpgNous faisions dans l’anglais la semaine dernière, avec des fish’n’chips revus et corrigés. Là, direction l’Amérique du Nord, pour un autre classique revisité, le pancake. Mais si, vous savez, ces petites crêpes qu’on dévore au petit-déjeuner, souvent nappées de sirop d’érable. Là, j’ai découvert une variante dans un petit recueil au titre amusant et très très long: Petits plats gourmands pour mamans au bord de la crise de nerfs (Ed. Tana). Le but est de varier les goûts des enfants. Ici, ces dames font des pancakes avec du fromage blanc. La recette prévoit du sucre vanillé, histoire d’accompagner des compotes. Mais vous pouvez la saler aussi pour varier les plaisirs. Comme je dis toujours: le plaisir vient de l’imagination.

Lire la suite

02/11/2009

Un fish’n’chips de luxe vite fait

goujonnettes_sole.jpgPauvres Anglais, considérés par le monde entier comme l’épicentre de la mauvaise cuisine! Certes, la noble Albion n’a peut-être pas la tradition gastronomique qui permet à la France ou à l’Italie de fanfaronner, mais elle possède quelques petites recettes intéressantes. Et puis, elle peut se vanter de briller dans la finger food, cette nourriture qu’on mange avec les doigts. Ses fich’n’chips, cette spécialité de poisson pané, sont une insulte à la diététique mais une sorte de délice pervers qu’on s’offre une fois par année, cholestérol ou pas. J’ai découvert dans un petit bouquin traduit de l’anglais (Petites recettes pour soirées douillettes, Ed. Larousse) une version luxe de cette recette, pas mal du tout… et si vite faite.

Lire la suite

24/10/2009

La crème des desserts

Je vous connais, je sais que vous cherchez toujours la petite recette vite faite et qui en jette (pas terrible, la rime…). Alors, pour vous contenter, je suis allé fouiller le carnet de recettes à couverture noire où sont consignés nos classiques, le genre indémodable qu’on ressort des années plus tard. Et j’ai décidé de vous la faire transalpine, avec un dessert tout bête, à en rester comme deux ronds de flan… Ben, c’est une sorte de flan que cette panna cotta. Une fois votre crème gélifiée, vous pouvez la napper de fruits rouges, de coulis, d’une julienne de kiwis ou de ce qui vous passe par la tête, tant que c’est coloré, sucré et légèrement acidulé.

Lire la suite

17/10/2009

Comment j'ai été couronné roi des muffins

muffin_banane_coco.jpgIl y a des fois où je suis un peu monomaniaque. Tenez, l’autre jour, à Vevey, j’ai craqué pour un moule à muffin en silicone, si, si, vous savez, ces moules tout mous et dans lesquels rien ne colle. Ah, vous ne savez pas ce que c’est qu’un muffin non plus? Il faut tout vous expliquer? C’est en quelque sorte la madeleine des Anglo-Saxons, inventée semble-t-il au Pays de Galles avant d’être exportée aux Etats-Unis. On peut y mettre plein de choses, des pépites de chocolat, des fruits, enfin, ce qui nous passe sous la main. J’ai donc épuisé ma petite famille de plein de muffins, testant tout ce qui me passait dans la tête. Mais à vous, cher lecteur, je confierai uniquement mon best-seller du moment, le muffin à la banane.

Lire la suite

13/10/2009

Les atriaux d'Edgar Bovier... pardon de Bouby

bovier.jpgJ'étais l'autre jour aux vendanges du Lausanne Palace, les plus chics du canton. Et, pour secourir les travailleurs, Edgar Bovier, le chef, avait conconcté un petit buffet bien campagnard. Je suis tombé en amour, comme ils disent au Québec, devant ses atriaux. En fait, c'est la recette de son père Bouby, qui tenait le Buffet de la Gare de Saint-Léonard (VS). Sous la menace (rire), le chef a accepté de me livrer son secret...

Lire la suite

12/10/2009

Un amour de courge

FAMILLE_JEAN_MAIRET_10.JPGA Bavois, les Jean-Mairet cultivent 90 variétés pour en promouvoir la diversité. Comme toujours, le coup de foudre surgit par hasard, en l’occurrence au coin d’un champ de Bavois. Luc et Christine Jean-Mairet y exploitent une ferme de 35 hectares, entièrement vouée aux grandes cultures: blé, colza, orge, betterave, maïs ou pois. Il y a quelques années, pour décorer les alentours du restoroute qu’il entretient, Luc plante quelques courges. «Parce que c’est joli.»

Lire la suite

Comme un poulet à New York

soupepoulet.jpgEtonnant! Les Etats-Unis, qu’on associe davantage au fast-food qu’à la gastronomie, peuvent réserver de fort belles surprises gustatives, voire très rustiques. Parmi celles-ci, la soupe de poulet à la new-yorkaise, ou <i>New York style</i>, pour faire branché. Toute cette cuisine a sans doute été apportée par les immigrants européens pauvres, qui ont amené avec eux ces préparations simples, relativement peu coûteuses et qui plongent dans des racines paysannes.

Lire la suite

Le magnifique livre de cuisine de Didier de Courten

DeCourten.jpg«Quand j’ai vu le livre imprimé, il était exactement comme je l’avais rêvé.» Les yeux bleu profond de Didier de Courten s’éclairent encore davantage. Dans son Hôtel Terminus, à Sierre, il régale un public toujours plus large. Avec 19 au GaultMillau et 2 étoiles au Michelin, le jeune chef est entré dans le cercle restreint des meilleures tables de Suisse. Mais il avait envie de transmettre sa cuisine, «forcément éphémère», à travers un recueil qui lui ressemble. Et, comme le garçon est un perfectionniste, il a passé deux ans et demi à le peaufiner. Le résultat? Magnifique, tout simplement, dans une épure de moyens qui met en valeur la beauté des plats du Sierrois, véritables architectures au service du goût.

Lire la suite

26/09/2009

Tartinons les légumes

caponata.jpgMon voisin d’en face avait mangé une caponata à la sicilienne et a adoré ça. Je le comprends, c’est vachement bon, ce hachis de légumes juste sauté à l’huile d’olive et délicatement parfumé. On peut s’en faire des tartines en l’étalant sur un joli pain de campagne juste toasté, on peut le manger tel quel, en entrée ou en accompagnement, on peut en napper de belles pâtes pour un plat qui sent le Sud, on peut le poser sur un joli filet de volaille, on peut… On peut tout faire ou presque avec. Alors, je ressors la recette que je lui avais donnée et qui lui a bien convenu.

Lire la suite

19/09/2009

Les pruneaux n’ont pas l’accent alémanique

Pruneaux_0980.jpgPour les Suisses romands protestants, le pruneau évoque forcément le Jeûne, puisque c’est historiquement son apogée (voir ci-dessous). «Bien sûr, on ressent encore un pic des ventes au moment du Jeûne, mais cela a diminué. Les jeunes générations oublient un peu la tradition», explique Patrick Muller, qui en produit 80 tonnes à Cheseaux-Noréaz, dans le Nord vaudois. Le président de la section fruits à noyau de l’Union fruitière lémanique cultive 25 hectares de fruits, depuis les cerises jusqu’aux poires, en passant par les pommes ou les framboises.

Lire la suite

Boostons nos petits-déjeuners!

granola.jpgLa cuisine est souvent aussi un souvenir de voyage. Tenez, le granola, découvert sur le continent nord-américain lors d’un petit-déjeuner. Le granola, c’est le truc pour échapper aux céréales toutes faites des géants du domaine, c’est un petit bonheur qu’on déguste les yeux encore ensommeillés en se disant, comme là-bas, I did it myself.

Lire la suite

18/09/2009

40 recettes de chasse des chefs valaisans

chasse-recette.jpgEn Valais, la chasse est ancrée dans la société depuis des temps immémoriaux, et les histoires qui tournent autour font toujours le régal des tablées. Pas étonnant, dès lors, que la Fédération valaisanne des sociétés de chasse ait voulu célébrer son 75e anniversaire en invitant vingt-cinq chefs du canton à livrer leurs meilleures recettes. Le résultat sort cette semaine, un beau livre qui réunit une présentation un peu formelle des vingt-trois sociétés de chasse et une quarantaine de recettes automnales et distinguées.

Lire la suite

12/09/2009

Du basilic, oui, mais du basilic thaï!

poulet_basillic.jpgParmi les souvenirs ramenés d’un voyage en Thaïlande, il y a sans doute le basilic thaï. Celui-ci n’a qu’une lointaine parenté avec notre basilic à nous. Si vous prenez le «holly basil», celui aux feuilles sombres et aux nervures légèrement violettes, vous découvrirez une palette incroyable d’arômes, entre un soupçon de menthe, un poil de réglisse, une touche d’anis, le tout dans un bouquet puissant. Cet ingrédient est indispensable au plat ci-après, puisqu’il s’agit justement de poulet au basilic thaï…

Lire la suite

11/09/2009

La grâce de Fumiko

fumiko_DETOURER.jpg«Dès que j’ai posé le pied dans cette ville (ndlr.: Paris), je me suis sentie immédiatement comme à la maison.» Fumiko Kono détonne dans la gastronomie française. D’abord parce qu’elle est une femme, chose encore rare dans la haute gastronomie. Ensuite parce qu’elle est Japonaise, une nationalité qu’on confine volontiers au rôle de stagiaire au fond de la cuisine. Enfin parce qu’elle est venue à la gastronomie sur le tard. Et surtout, peut-être, parce qu’elle a imposé un style étonnant fait de légèreté, de simplicité, de grâce, résultat de son parcours atypique.

Lire la suite