Widgets Amazon.fr

« Une gamme de produits nés à la vigne | Page d'accueil | Les dessous de la gastronomie française »

23/12/2014

A Lausanne, Montbenon joue déjà la brasserie avec conviction

topelement.jpgC’est sans doute l’ouverture la plus attendue de l’année à Lausanne, en tout cas la plus annoncée.


<pL’équipe du Grancy et du Saint-Pierre, Anne Pittet, Christophe Roduit et François Grognuz, enrichie de Renaud Meichtry et d’Antoine Delay, a su communiquer sur la rénovation de l’ancien Grand Café du Casino de Montbenon en y organisant des événements surprises pour faire monter l’attente d’une clientèle branchée de la capitale vaudoise.

Ouvert depuis le 6 décembre, ce qui s’appelle désormais la Brasserie de Montbenon convainc d’abord par son cadre. L’esprit historique du bâtiment a été bien conservé, tout en prenant un habillage juste moderne, comme il faut. Les grandes baies vitrées ouvrent largement sur la lumière et le lac, et on imagine déjà l’ouverture de la terrasse sur le parc comme un moment enchanteur. Le seul défaut du décor est peut-être ce niveau sonore légèrement élevé qu’induit ce grand volume brut.

Ici, le service est urbain, dans les deux sens du mot. Des serveurs tendance, sympas, presque copains, dans une organisation qui est encore un peu… désorganisée, lancement oblige.

La carte, elle, joue intelligemment les deux temps, plus réduite à midi et plus complète le soir. Le tout avec une vraie recherche de producteurs locaux et des plats de brasserie modernisés. L’os à moelle est coupé dans la longueur, avec sa fleur de sel et son pain toasté (10 fr.). Le cordon-bleu de poulet est généreux, peut-être un peu trop pané, avec des pommes de terre sautées à damner un curiste (28 fr.). La blanquette de veau décline sa viande tendre et ses petits légumes dans une sauce agréablement légère (26 fr.). Le saumon mi-cuit l’est peut-être un peu trop, mais sa vinaigrette au citron est bien parfumée et le risotto est croquant-fondant comme il faut.

Les desserts se déclinent dans le même esprit, la carte des vins offre un très beau choix, y compris au verre. Et la cuisine sert jusqu’à 23 heures! Enfin, des événements peuvent occuper le balcon.

Brasserie de Montbenon, Allée Ernest-Ansermet 3, 1003 Lausanne. 021 320 40 30. Ouvert tous les jours.

Commentaires

La Brasserie Montbenon. Tarte Tatin et crème brûlée en dessert (Et Clayderman en fond sonore?). Facebook s'en est fait l'écho, notamment parmi vos confrères qui, eux, ne manquent pas de mots pour s'en lamenter. Pour vous, c'est naturellement un super restaurant, comme à votre habitude.

A vous croire, la totalité des tables vaudoises sont un prodige d'inventivité et de qualité. C'est comme si la Suisse romande était le repère des meilleurs cuisiniers, des meilleurs vignerons et des meilleurs patrons de restaurants du monde. Au lieu de ceux d'un critique ou même d'un journaliste éclairé, votre blog donne la nette impression de lire les propos d'un copain.

Écrit par : david laufer | 02/01/2015

Tiens, vous revoilà. Mon temps est suffisamment compté pour que je ne parle que des choses que j'aime bien... Que cela attriste les amateurs de fiel, j'en suis navré. Je conseille donc à ceux-là d'aller lire ailleurs.

Écrit par : Dave | 05/01/2015

Concernant votre portrait de Jonas Schneiter, l'animateur de TV et radios locales, dans lequel est relevée sa soi-disant "provocation bienveillante", où se trouve la bienveillance chez ce triste jeune homme, visiblement prêt à tout pour un peu de gloriole personnelle? Certainement pas dans ses caméras cachées où il humiliait des chômeurs lors de vrais-faux entretiens d'embauche, en les faisant se mettre à quatre pattes ou debout sur une chaise (c'est fou c'que c'est drôle), prêts à relever n'importe quelle ineptie dans le but de décrocher le job, pour leur dire ensuite que tout cela n'était qu'un gag !
Que ce pauvre type soit médiatisé est juste un scandale...
Mais cela a néanmoins permis de montrer que d'autres "personnalités" locales, jouant les rôles du second recruteur lors des vidéos, cherchent à tout prix à remonter leurs carrières sur le déclin par de l'audimat cheap. Schneiter aura réussi non seulement à passer pour un idiot sans éthique, mais à salir au passage ces autres personnalités romandes, dont certaines m'étaient auparavant plutôt sympathiques, telle Mme météo. Finalement, les chômeurs ne sont pas les plus égratignés par le "talent" de ce Schneiter.

Écrit par : M. Porot | 06/01/2015

Les commentaires sont fermés.