Widgets Amazon.fr

« Le film incroyable d'un trois-étoiles espagnol | Page d'accueil | Edgard Bovier mène la vie de Palace depuis dix ans »

22/10/2014

Les vaudois sont les rois des mousseux suisses

vin,concoursLes effervescents du canton trustent le podium de la catégorie au Grand Prix du vin suisse. Mais les Valaisans font l'essentiel des meilleures prix.


Vaud s’impose sur les trois places du podium des mousseux au Grand Prix du vin suisse décernées hier soir à Berne. La coopérative Cidis, de Tolochenaz, remporte en effet la première place avec l’Auguste Chevalley et la troisième avec le Bertrand de Mestral brut, tandis que Daniel Marendaz, de Mathod, grand spécialiste des vins effervescents, met son Brut Impérial au deuxième rang.

Ce beau résultat du concours de dégustation des vins suisses organisé par Vinea et Vinum va réconforter des Vaudois moins présents cette année sur les podiums des douze catégories (huit récompenses contre douze l’an dernier). Dans la série du chasselas, icône cantonale, seul le Petit Cottens 2013, un Luins des Walther vinifié par Schenk, sauve l’honneur avec une deuxième place, derrière un fendant de Maurice Gay, également dans la galaxie Schenk.

Dans les assemblages rouges, l’autre première place vaudoise est remportée par le Puissance cinq 2012, du Domaine de la Combaz, à Ollon, alors que le Cardona 2012 de Jean-François Neyroud-Fonjallaz, à Chardonne, obtient la troisième place.

Deuxième place aussi dans les spécialités blanches pour les Artisans Vignerons d’Ollon avec leur Solistes 2013, un pinot gris. Deuxième également, dans les autres rouges purs, le Gamaret barrique 2011, du Château d’Allaman, un des domaines de la Ville de Lausanne, qui remporte en plus le Prix Bio Suisse.

C’est la cave Charles Bonvin, à Sion, appartenant à la famille Rouvinez, qui est désignée Cave de l’année, c’est-à-dire avec le meilleur résultat d’ensemble. Le Valais, d’ailleurs, outre ses quinze podiums, remporte également les deux prix Vinissimo, soit les meilleures notes absolues des deux couleurs. En blanc, le fendant les Mazots 2013, de Maurice Gay, donc. En rouge, c’est une toute jeune cave ambitieuse, Vin d’Œuvre, à Loèche, qui décroche le prix avec son gamay To die for 2013.

09:09 Publié dans Concours, Vins | Tags : vin, concours | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.