Widgets Amazon.fr

« Une nouvelle "corporate identity" pour les vins suisses | Page d'accueil | Les vins vaudois ont amélioré leur notoriété à Saint-Pétersbourg »

21/05/2014

Les "interdits" de la RTS sur l'affaire Giroud sont édifiants

La RTS diffuse aujourd'hui les deux reportages que Dominique Giroud avait réussi à faire interdire dans un premier temps, avant que les mesures soient levées. L'enquête est édifiante sur les méthodes du négociant valaisan dans ses affaires fiscales (le volet Saint-Saphorin n'est pas évoqué ici).


On y apprend ainsi que Dominique Giroud a soustrait au fisc 13,2 millions de francs de revenus, et 8,5 millions de bénéfices, soit un total de 21,7 millions de francs, selon la RTS. L'administration lui réclame ainsi 9,5 millions de francs et avait réussi à mettre sous séquestre des biens du couple valaisan pour 3,3 millions, dont sa maison de Grimisuat, ses vignes de Chamoson ou des tableaux. Mais les avocats de Giroud ont obtenu la levée des séquestres, et contestent une partie du montant réclamé par le fisc.

On apprend également que Dominique Giroud utilisait sa société de Zoug dans d'étranges affaires. Giroud Vins aurait ainsi, selon la RTS, livré pour 4,2 millions à Weinhandel Edelweiss entre 2003 et 2009, avant de sortir l'argent de la société zougoise, de détruire les factures de la société valaisanne, et d'aller verser en cash les montants sur un compte du Crédit Suisse à Sion, appartenant à une autre de ses sociétés, offshore celle-ci, et baptisée Bibendum... Une partie de cet argent aurait ensuite été réinjecté dans la société Giroud Vins, ce qui expliquerait son expansion rapide, affirment Yves Steiner et Jean-Daniel Bohnenblust, de la RTS.

Dominique Giroud aurait aussi reconnu devant les enquêteurs avoir établi de fausses factures pour un montant de 2,8 millions, au nom d'une dizaine d'autres vignerons valaisans (et un vaudois), toujours pour retirer de l'argent de Weinhandel Edelweiss pour le verser en cash sur le compte de Bibendum. Selon lui, il s'agissait de vin provenant "soit du groupe Giroud Vins SA, soit de raisin acheté au noir".

 

15:32 Publié dans Vins | Tags : vin, valais, giroud | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.