Widgets Amazon.fr

« Quand la famille Ravet invite dans sa cuisine privée | Page d'accueil | Leo, roi du pamplemousse »

10/05/2014

A Bordeaux, hissez Hyot!

vin,rouge,france,bordeauxC’est une de ces familles bourgeoises bordelaises qui ont bâti un petit empire par héritages et rachats successifs. Aujourd’hui, la famille Aubert possède des vignes sur six appellations, de Saint-Emilion aux Côtes de Castillon, y compris des simples Bordeaux ou Bordeaux supérieur.


Leur fleuron est le Château La Coupsaude, en Saint-Emilion grand cru classé.

Mais les Aubert ne dédaignent pas les vins plus modestes de la région, comme leur élégant Château de Macard ou leur Château Saint-Antoine, deux Bordeaux supérieur d’excellente facture à des tarifs raisonnables.

Dans cette même gamme de prix, voici le Château Hyot d’Alain Aubert, un Côtes de Castillon, proche de Saint-Emilion. Ici, Hyot possède un vignoble de 30 hectares posé sur un sol argilo-silicieux et de graves. Planté à majorité de merlot, il comporte également 30% de cabernet sauvignon et 10% de cabernet franc.

Vinifié par Amélie Aubert, avec semble-t-il l’aide du cabinet de Michel Rolland, ce Château Hyot. La jeune femme tient beaucoup à une belle aération des sols sur ces vignes dont la moyenne d’âge est de 40 ans.

Vendangé à la main, trié, le raisin macère dans des cuves inox à température contrôlée pour une lente extraction. Le vin est ensuite élevé vingt mois dans des barriques (60% de neuves) où l’on procède à des micro-oxygénations. Au final, un nez très fruité (cassis, pâtes de fruits). Une bouche à la fraîcheur élégante et aux tanins soyeux, encore un peu marquée par le bois. Belle longueur. 

Château Hyot 2010, 10 fr. sur www.gazzar.ch.

Les commentaires sont fermés.