Widgets Amazon.fr

« Le tokaj vit bien sa Renaissance | Page d'accueil | Le cabri ne se mange pas qu’à Pâques »

07/04/2014

Le Larzac, tous en terrasses

C’est l’histoire de trois passionnés de vins du Sud-Ouest, si passionnés qu’ils se sont mis à en importer depuis dix ans à côté de leur métier, à l'enseigne de Queribus Vins.


Que des vignerons (seize) avec qui ils ont établi une relation d’amitié, dans le Languedoc-Roussillon, dont une majorité sur les Terrasses du Larzac.

Par exemple, la Réserve d’O, où Marie et Frédéric Chauffray travaillent en biodynamie. Leur Hissez O 2008 (27 fr. 50) assemble syrah et grenache en faible production. Fermentation sans ajout de levure, vingt-deux mois en cuve inox et fûts neufs, ni filtrage ni collage. On est sur les fruits noirs, les épices, avec une bouche large et longue.

Chez Dausso, Valérie Cabanes travaille très précisément les vins de son petit domaine. Sa Cuvée Valérie 2010 (syrah, carignan, merlot, 19 fr. 50) passe douze mois en fûts de trois ans. Le nez est de fruits noirs, toasté. La bouche est ronde et puissante.

Enfin, né en 2004, La Pèira en Damaisèla est le «domaine le plus excitant du Languedoc», selon Robert Parker. Las Flors 2011 (42 fr.) n’est que le deuxième vin, mais quel deuxième vin! Syrah, grenache et mourvèdre fermentent lentement et séparément. Un nez confit, du camphre, du pain avant une bouche complexe, aux tanins enveloppés.

Les commentaires sont fermés.