Widgets Amazon.fr

« Les Krebs doivent fermer leur Ermitage fin 2014 | Page d'accueil | La frâche crée la bonne humeur »

23/02/2014

Assemblage Céleste à Bursins

Celeste_Bursins.jpgIl a beau s’appeler le Domaine Delaharpe, ce sont bien les Menthonnex qui le cultivent depuis quatre générations. Un de ces domaines typiques de La Côte, où, historiquement, agriculture et viticulture se côtoyaient au gré des terrains.


Aujourd’hui, Yann et Karine Menthonnex cultivent uniquement de la vigne, en l’occurrence 7 hectares sur l’appellation Vinzel et 1 autre sur les coteaux de Vincy.

Bien sûr, la majorité est planté de chasselas, dont Yann Menthonnex ne propose pas moins de cinq versions. Quatre terroirs déclinés, donc ce Clos du Château issu d’une parcelle de 1,5 ha, au nez assez typique de pierre à fusil, avec des notes de tilleul et des touches d’agrumes.

Mais le vigneron, qui a fait une formation classique conclue à Changins, s’intéresse aussi aux propriétés des barriques. Comme ce Menhir, un assemblage de chasselas passés séparément sous fûts sur leurs lies et sans fermentation malolactique.

Dans les rouges aussi, le Secret d’Epicure, un pinot noir, connaît la barrique mais pas trop. Et le Soleil Rouge qui vient de sortir assemble gamaret, garanoir, pinot noir et cabernet franc qui sont élevés, eux, en cuve.

Retour aux blancs avec La Céleste, primé à plusieurs concours. Cet assemblage de sauvignon, de chardonnay et de traminer est vinifié séparément en barriques de 12 à 16 mois, sans malolactique, avant d’être réuni. Le nez puissant est sur les fruits exotiques, avec des côtés floraux. La bouche équilibre la fraîcheur et le gras, avec une finale fruitée très longue.

Céleste 2010, 75 cl, 27 fr. 25. www.provino.ch.

Les commentaires sont fermés.