Widgets Amazon.fr

« Quand la charcuterie se fait en famille | Page d'accueil | Pierre Monachon, à Rivaz, un vigneron nommé bonheur »

24/01/2014

Une Toscane familiale et amicale au cœur de Saint-Livres

toscane2.jpgSeamus de Pentheny O’Kelly est un personnage attachant et original.


Sous ce patronyme aux airs irlandais se cache un amoureux de la Toscane – dont il a épousé une de ses filles, Patrizia Barbieri – et de La Côte vaudoise où sa famille possède le château de Vullierens. Il y avait d’ailleurs posé sa toque pendant quatre étés où il tenait le Café Porte des Iris. Ce globe-trotter de 61 ans, formé au Ritz parisien avant de tenir des restaurants en Afrique du Sud, en Grande-Bretagne, en France et… en Toscane.

Depuis l’été dernier, il a repris l’Auberge communale de Saint-Livres pour y transposer une ambiance légèrement italienne. Le bistrot a gardé son côté pinte vaudoise, et le jardin reste un des atouts de l’adresse.

Le patron adore recevoir ses clients, avec un petit accent britannique et beaucoup de chaleur. Sa carte est courte, comme une ode à l’Italie malgré la présence d’une fondue «à la toscane», en fait une simple moitié-moitié où le chef ajoute un ingrédient secret.

Cinq entrées, une soupe, quatre déclinaisons de pâtes ou de risotto et quatre plats: la carte ne joue pas sur la quantité, même si Seamus livre aussi une ou deux propositions du jour. Son menu à 49 fr. est une invitation bon marché vers une cuisine italienne, presque plus familiale que professionnelle, si chaleureuse qu’on lui pardonne une ou deux imperfections. On commence donc par une papillote de champignons, tout simple, dont le joli mélange se révèle goûteux et parfaitement dosé. Les tagliolini sont parfumés à la truffe noire d’été, certes moins chic que sa cousine du Périgord, mais bien présente sur ce plat. On enchaîne par un filet de cabillaud juteux, un chouia trop cuit, avec sa sauce aux câpres et cresson abondante et une belle palette de légumes. C’est généreux, presque trop.

La déception vient du dessert, un tirami-sù dont l’espuma de mascarpone est aérien mais trop aqueux. Le service est adorable. Et la carte des vins joue sur le très local, à côté d’un domaine… forcément toscan.

La Toscane, Grand-Rue 18, 1176 Saint-Livres. 021 808 51 56. www.la-toscane.ch. Fermé mardi et mercredi.

Commentaires

Mais c'est le festival d'adresses appétissantes ces derniers temps. Celle-ci est particulièrement tentante. Et les prix!

Écrit par : Lukas | 24/01/2014

Waouha Franchement ca donne moi qui adore ce genre de cuisine

Écrit par : Charles | 12/06/2014

C'était un moment délicieux celui que nous avons passé chez vous,
aujourd'hui ,à midi..chaleur humaine,simplicité et bon goût sous
toutes ses formes..
J'ai retrouvé les saveurs de la Toscane,les couleurs..les plats si joliment présentés..merci pour cet instant magique et à tout
bientôt!
Anna et Werner Haerry

Écrit par : Anna Haerry-Tarsi | 09/04/2015

C'était un moment délicieux celui que nous avons passé chez vous,
aujourd'hui ,à midi..chaleur humaine,simplicité et bon goût sous
toutes ses formes..
J'ai retrouvé les saveurs de la Toscane,les couleurs..les plats si joliment présentés..merci pour cet instant magique et à tout
bientôt!
Anna et Werner Haerry

Écrit par : Anna Haerry-Tarsi | 09/04/2015

Les commentaires sont fermés.