Widgets Amazon.fr

« A Neuchâtel, la tradition des non-filtrés malgré la grêle | Page d'accueil | Mon matcha n’est pas macho »

18/01/2014

Un Portaroux tout en délicatesse

portaroux.jpgSur les hauts d’Aran-Villette, Jean-Daniel Porta a sans doute un des plus beaux carnotzets de la région, dont le vitrage offre toute la beauté du Léman aux visiteurs.


Mais il n’y a pas que la vue qui se déguste ici. Les vins sont de très belle tenue aussi.

Quatrième génération, Jean-Daniel Porta a repris la cave de son père Daniel en 1996, même si celui-ci donne toujours un coup de main. Petit à petit, le domaine a cru, pour couvrir 5 hectares aujourd’hui, exclusivement en appellation Villette et Epesses.

Il est encore planté en majorité de chasselas, dont Jean-Daniel Porta propose plusieurs terroirs. Dégustés à la cuve, les 2013 promettent un joli millésime. Sur Villette, les Echelettes qui ont fait l’histoire de la famille sont tout en élégance, le Daley est plus minéral, alors que le Montagny penche plus sur le fruité. A Villette, place à la complexité.

Mais Jean-Daniel Porta produit également un très joli pinot gris, un vin doux, un œil-de-perdrix, un merlot, un Plant-Robert et, nouveauté de l’année, un mousseux, Merci Bacchus.

Enfin, le Portaroux est le rouge historique des Porta, distingué d’une médaille d’or au Mondial des pinots. Le raisin est cultivé sur les hauts des vignes, autour de la maison, avant d’être vinifié en cuve avec un contrôle des températures et une aération pendant la fermentation alcoolique. Porta cherche le fruit et la délicatesse, et c’est réussi, avec un nez de cerise, une touche de tabac avant une bouche incroyablement soyeuse et fine. Un vin ciselé et facile.

Portaroux 2012, 70 cl, 14 fr. 80. www.vins-porta.ch. Sera à la Saint-Vincent de Villette le samedi 25.

Les commentaires sont fermés.