Widgets Amazon.fr

« Un bouquin pour ne rien jeter | Page d'accueil | Un fish and chips version santé »

28/12/2013

Deux frères Bujard, deux chasselas

vin,vaud,blanc,lavaux,chasselasBéat et Philippe Bujard sont les deux fils de Paul Bujard. A ne pas confondre avec l’autre Paul Bujard, courtier bien connu.


Le papa Bujard tenait son domaine à Châtagny-sur-Villete. Après son décès prématuré en 1987, ce sont les Parisod qui l’ont vinifié, en attendant que Béat ait l’âge de reprendre le domaine, qui compte aujourd’hui 4,2 hectares entre Lutry, Villette, Grandvaux et Saint-Saphorin. Au cœur de celui-ci, proche de la cave, les 6000 m2 de La Combe, vigne historique dans la famille depuis les années 1880. Le chasselas est vinifié en cuve inox, sans ajout de CO2. Au nez, le côté floral domine. En bouche, du gras, de la minéralité et une belle persistance pour un vin de gastronomie.

Le frère aîné, Philippe, s’il donne toujours un coup de main, fonctionne comme œnologue et vendeur indépendant. Cela ne l’empêche pas de produire sa version de chasselas, par la grâce de son amie française Camille, qui a acheté une parcelle de 800 m2 dans le Calamin, tout en bas. Un chasselas ambitieux, vinifié et élevé en barriques de 2-3 ans sur lies. Le potentiel de vieillissement est là, avec un équilibre entre une fraîcheur agréable et un gras bien présent. Des airs de blanc bourguignon, un petit côté caramel, un bois maîtrisé. De la belle ouvrage.

La Combe 2012, 70 cl, 16 fr. www.bujard.ch.

Clos Camille 2012, 75 cl, 25 fr. www.bujardmoser.com.

Les commentaires sont fermés.