Widgets Amazon.fr

« Chez Stuby, un pâté tout en délicatesse | Page d'accueil | Parce qu’il le veau bien »

21/12/2013

Terres de Lavaux émet en 3G

3G_Terredelavaux.jpgLe gamay donne décidément de très beaux enfants en terre vaudoise. Pensez, il y a quelques décennies, en 1970, l’Institut fédéral de Changins le croisait avec du reichensteiner, un raisin de cuve allemand… blanc.


Parmi leurs descendants, Changins en a sélectionné deux prometteurs, baptisés ensuite gamaret et garanoir, qui s’épanouissent sur notre terroir. Le même institut reprenait du gamay, en 1981, pour le croiser cette fois avec de l’ancelotta, un cépage robuste du nord de l’Italie, et obtenir ainsi du galotta, assez résistant aux maladies.

A Terres de Lavaux, l’ancienne Union viticole de Lutry, on a eu l’idée d’assembler ces trois cépages pour produire un assemblage haut de gamme, avec 50% de galotta et 25% des deux autres. Le 3G, référence à l’initiale des trois cépages, a été lancé l’an dernier mais nous avions été moins convaincus à la dégustation. Le millésime 2012 est plus prometteur.

Sous l’œil attentif de l’œnologue de la maison, Fabien Bernau, les trois cépages sont élevés douze mois dans des fûts spécifiques de chêne de l’Allier et de la Nièvre.

Pour la petite coopérative de Lutry, fondée en 1906, qui produit 200 000 bouteilles par année, c’est une nouvelle approche puisque la cave cultive principalement du chasselas (deux tiers du total). Le 3G est le quatrième rouge barriqué. Au nez, les fruits rouges dominent, avec une touche d’épice et de poivre. En bouche, la masse tannique est appréciable, contrebalancée par une jolie fraîcheur et une finale poivrée.

3G 2012, 75 cl, 33 fr. www.terresdelavaux.ch.

09:12 Publié dans Vins | Tags : vin, rouge, lavaux | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.