Widgets Amazon.fr

« La bruyante naissance des barriques | Page d'accueil | A la Grenade d’Aubonne, les goûts explosent plus que les coûts »

22/09/2013

Préparer des douceurs sans trop de sucre

sucres_naturels.jpgAux sucres raffinés, certains préfèrent les naturels. Petit guide des produits édité par Terre Vivante.


Tout le monde le sait: nous mangeons trop de sucre. En fait, trop de sucre raffiné, qu’il soit de canne ou de betterave. Diabète, obésité, cancers, hypertension, etc. sont montrés du doigt comme autant de conséquences néfastes. Mais pourquoi se priver de douceurs, se sont demandées Marie Chioca et Delphine Paslin, auteures et blogueuses convaincues que le bio rime avec le bon.

Elles ont sorti un petit livre aussi gourmand qu’explicatif qui offre 56 recettes aux sucres naturels, dont elles expliquent les avantages et les inconvénients. L’amateur fera donc d’abord attention au fructose, ce faux ami. Et il tiendra compte de l’indice glycémique (IG) de chaque sucre. Bas, il alimente la machine sans que l’organisme sécrète trop d’insuline pour stocker le glucose excédentaire dans les cellules graisseuses. Les aliments à fort taux d’IG ont tendance en plus à se consommer très vite, amenant trop rapidement une sensation d’hypoglycémie qui nous fait remanger. Seuls les sportifs devraient en consommer, eux qui le grillent rapidement.

Mais les deux jeunes femmes ne se transforment pas en censeurs rébarbatifs, avouant aimer les douceurs, dans lesquelles elles varient les sucrants comme les plaisirs. Elles mettent cependant en garde: le goût sucré devient vite une drogue dont on ne peut se passer.

"Mes bons desserts aux sucres naturels", Marie Chioca et Delphine Paslin. Ed. Terre vivante, 120 p.

PETIT CATALOGUE

Sirop d’agave Extrait d’une plante grasse mexicaine, il est moins acidifiant et cariogène que le sucre mais comporte beaucoup de fructose. Il se marie bien avec le chocolat, se mélange facilement, et sucre 1,5 à 2 fois plus que le sucre raffiné. Mais il supporte mal la cuisson.

Miel Rempli de propriétés médicinales, son IG varie beaucoup. Le miel d’acacia est intéressant pour cela. Il apporte du moelleux en pâtisserie, adoucit 1,5 fois plus que le sucre raffiné. Défauts: brunit au four, onéreux.

Sirop d’érable Contient beaucoup de minéraux et est antioxydant. Il a un indice glycémique élevé mais contient de l’acide abscissique, qui a un effet bénéfique sur le diabète et le métabolisme. Il ne faut pas trop le cuire, et il reste cher.

Sucre complet Il contient beaucoup de sels minéraux et combat la carie! Il s’utilise comme le sucre blanc, mais a des arômes de caramel et de pain d’épice. Attention: il colore tout en brun.

Sucre de fleur de coco Obtenu par évaporation des inflorescences du cocotier, ce sucre cuivré ou ambré a un indice glycémique très bas, ressemble à la cassonade et s’utilise comme un sucre complet. Un peu cher.

Sucre de bouleau (xylitol) Venu des pays nordiques, faible IG, il s’utilise comme du sucre de table mais il ne caramélise pas à la cuisson. Un peu laxatif.

Stévia Cette plante aurait tout pour elle comme alternative au sucre. Mais attention: elle est souvent trafiquée. Pouvoir sucrant exceptionnel, donc dosage difficile.

15:54 Publié dans Livres | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.