Widgets Amazon.fr

« Le thé squatte Nespresso | Page d'accueil | Une Italie généreuse et moderne à Lausanne »

02/09/2013

Un gamaret au point (du jour)

gamaret_pointdujour.jpgA Mont-sur-Rolle, Eric Durand cultive six hectares de vignes, toutes dans l’appellation, avec son domaine Au Point du Jour, dans la famille depuis 1924. Mais la lignée de vignerons remonte encore plus loin.


A côté de cépages classiques, Eric Durand travaille aussi deux cépages plus rares dans nos contrées: un auxerrois – dont il a été un des précurseurs dans le canton – qui produit des vins bien structurés et riches; et un chasselas violet, une variété oubliée parce que peu productive. Son père en avait quelques pieds, que le fils a resélectionnés avant de le replanter sur 4000 m2. Ce chasselas violet offre des vins à l’acidité plus faible mais au bouquet aromatique plus complexe.

Dans un registre plus classique, il y a bien sûr, côté blancs, le chasselas, qui reste le plus important cépage du domaine, et un pinot gris. Tous les blancs sont vinifiés et élevés en cuves. Dans les rouges, une Réserve des vendangeurs (en fait un gamay avec quelques pour-cent d’un autre cépage), un pinot noir et un assemblage merlot-diolinoir déclinent l’offre. Ce dernier est élevé en tonneaux âgés.

Et enfin le gamaret, qui vient de terminer troisième dans sa catégorie à la Sélection des vins vaudois, ainsi que le Trophée des dégustateurs étrangers du même concours. Plantées en 1999, les vignes sont vendangées manuellement avant d’être élevées douze mois en tonneaux de 600 l (un tiers neuf). Le 2010 offre un nez complexe dominé par les fruits rouges, les pruneaux et les épices. Une attaque vive, de la rondeur en bouche et une belle longueur.

Gamaret 2010, 75 cl, 15 fr. Au Point du Jour, chemin du Gobelet 4, 1185 Mont-sur-Rolle

Les commentaires sont fermés.