Widgets Amazon.fr

« Ali Bab: la somme culinaire de l’ingénieur globe-trotter | Page d'accueil | Morges lance son nouveau défi »

26/08/2013

Flanthey fait sa fête au cornalin

Le village valaisan célèbre le «Rouge du Pays», d’autant que 2013 marque ses 700 ans


La première référence à l’existence d’un vin rouge en Valais remonte à 1313, avec l’acte de vente d’une vigne abondante en grappes près de Granges, plantée de «neyrum, de humagny et de regy». Si les deux derniers correspondent à l’humage et à la rèze, le premier cépage cité semble être du Rouge du Pays ou Landroter, une variété qu’on va retrouver dans tout le canton jusqu’à la fin du XIXe siècle.

L’arrivée du phylloxéra amènera un réencépagement et la quasi-disparition de ce Rouge du Pays. Il y a soixante ans, on n’en produisait plus que 10 000 litres. C’est l’ingénieur agronome Jean Nicollier qui va le sauver, lui donnant en 1972 le nom de cornalin. En 1991, on en cultive 14 hectares, alors que le cornalin entre dans le programme de sauvegarde du patrimoine génétique viticole. Aujourd’hui, sa surface a presque décuplé (128 ha).

A Flanthey, les treize encaveurs ont pris le cornalin comme emblème, même s’ils n’en cultivent que 2,1 ha. Chaque année, on lui fait sa fête avec une grande dégustation publique. Pour marquer ces 700 ans, le hameau de la commune de Lens a invité le 14 septembre six encaveurs d’autres régions du Valais. Et une verticale des millésimes 2003 à 2012 aura lieu ce jour-là. La fête célèbre enfin l’ouverture de la Maison des cornalins sur la commune.

www.letempsducornalin.ch

15:37 Publié dans Agenda, Vins | Tags : vin, valais, rouge, cornalin | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.