Widgets Amazon.fr

« Peter Hasler part du Raisin, à Cully | Page d'accueil | Le vieux rhum d’«au-dessus les nuages» arrive en Suisse »

16/08/2013

Belmont a retrouvé une belle auberge pour son cœur historique

restaurant,lausanneBelmont est parfois difficile à comprendre pour qui n’y habite pas, étalée qu’elle est dans de multiples directions. Il y a pourtant bien un cœur historique, qu’on manque parfois.


Les autorités ont décidé de redonner un centre à leur commune, et cela a commencé par une profonde rénovation de l’ancienne pinte qui jouxte l’église. Doublant de surface, dans une atmosphère moderne et lumineuse, la nouvelle Auberge Communale – ouverte en octobre 2012 – est accueillante.

A sa tête, les Lang tiennent là leur premier établissement. Le chef, Mehdi, a œuvré dans de belles tables étoilées de France, avant de rejoindre la Suisse, passant par plusieurs adresses dont la dernière était la Chotte, à Romanel-sur-Lausanne. Kathleen, elle, n’était pas du métier même si elle avait l’habitude du contact avec la clientèle. Elle s’est mise très rapidement à son rôle, accueillant ses hôtes avec gentillesse et distinction, puis les aidant à choisir dans le grand tableau noir qui sert de carte. Un choix ramassé, donc, qui varie selon les inspirations du cuisinier, et que les Lang accompagnent d’un choix de vins qui s’accordent aux plats. Et, à midi, un plat du jour à 18 fr. 50 propose de jolies choses.

Avant leurs vacances, nous avions apprécié en entrée ce cannelloni de homard frit, posé dans un jus de crustacés émulsionné à la rouille (18 fr.). Les sot-l’y-laisse étaient, eux, joliment dorés avant d’être posés sur leur lit de lentilles que rehaussait délicatement une mousse au cumin (15 fr.).

Côté plats, le filet de daurade était «snacké» (presque un peu trop) avec une sauce «retour d’Asie», un peu timide dans ses épices (37 fr.). Peut-être le plat le moins convaincant de notre soirée. Le filet de bœuf, lui, était parfaitement saisi, tendre, accompagné d’un joli choix de légumes (42 fr.).

Pour finir en fraîcheur, un joli triptyque autour de la fraise, en tartelette, glace et tiramisu (10 fr.). La carte des vins est un peu éclectique mais propose des vins bien trouvés de la région, du Valais ou de France.

Auberge Communale, Coin d'En-Haut 4, 1092 Belmont-sur-Lausanne. 021 964 16 87. www.aubergecommunaledebelmont.ch. Fermé sa midi, di soir et lundi.

Commentaires

Repas de midi avec de collègues dont un ancien prof des apprentis de la branche. Aucune critique, mais une mention excellent.

Écrit par : Jayet Jean-Louis | 13/10/2014

Les commentaires sont fermés.