Widgets Amazon.fr

« Testé pour vous: le Lillet ou le come-back bordelais | Page d'accueil | Aboule le boulgour! »

18/05/2013

De l’énergie et de l’Yvorne: le TreChene

vin,blanc,chasselas,chablaisLa commune d’Yvorne possède un joli domaine de 6,5 hectares. Si ces différentes parcelles sont cultivées par deux vignerons-tâcherons, les vins sont élaborés dans la cave communale par Frédéric Blanc, le fils de Charly, qui œuvre aussi comme œnologue dans le domaine familial sis sur la même commune.


Le nouveau municipal en charge des vignes, Alain Bassang, a décidé de dynamiser les choses: «Nous savons faire de beaux vins, mais si on ne se bouge pas pour les vendre, ils resteront dans la cave», affirme-t-il. Même s’il prétend ne pas s’y connaître dans le domaine, le municipal et responsable commercial à IRL +, à Renens, veut aller sur place pour convaincre les acheteurs qui viennent de moins en moins dans les caves, sauf aux Caves ouvertes vaudoises ce week-end.

Dans la gamme de la commune, trois chasselas tiennent le haut du pavé, avec un Clos de l’Ombren très droit, avec un léger gras; un Clos de l’Abbaye, candidat aux 1ers Grands Crus, aussi puissant que séduisant; et le TreChêne, marqué par son terroir, où un côté minéral et pierre à fusil. Ce vin a obtenu une médaille d’or aux Vinalies internationales de Paris ce printemps.

Dans le reste de la gamme, un œil-de-perdrix, un pinot noir aux rendements limités qui révèle tout le fruité du cépage, une mondeuse qui adore le terroir d’Yvorne où elle développe son côté violette, fruits noirs et réglisse, et enfin un assemblage Galaxie (gamaret, cabernet sauvignon, diolinoir, merlot)

TreChene 2011, 75 cl, 17 fr. www.yvorne.ch.

Les commentaires sont fermés.