Widgets Amazon.fr

« Constant Jomini, à Chexbres: un M. Propre à Lavaux | Page d'accueil | Le tajine comme là-bas, dis! »

27/04/2013

Un vignoble en dentelle

vin,vaud,chablais,vin,rouge,blancQuand Stéphane Borter s’est lancé, en 1982, à Aigle, il n’a pas hérité d’un domaine.


Louant ou achetant des vignes, il a monté son affaire tout tranquillement. Entre Bex, Yvorne et Ollon, il cultive désormais 11 ha de vignes, soit comme tâcheron, soit à son compte (il a 1,3 ha en propriété). S’il livre une partie en vrac, il développe de plus en plus la vente directe, même si celle-ci ne représente encore que 15 000 bouteilles environ.

En reprenant les 80 parcelles qu’il exploite aujourd’hui, il a conservé les vignes qui y étaient plantées, ce qui explique la diversité des cépages qu’il propose, moitié en blanc et l’autre en rouge.

Parmi les premiers, trois chasselas, un par village. Celui d’Yvorne a obtenu une médaille d’or à la Sélection des vins vaudois: un nez où percent le tilleul et la verveine, une belle minéralité associée à une fraîcheur agréable, un vrai représentant de son terroir. Pinot gris, viognier ou gewurztraminer complètent la gamme blanche.

Côté rouge, le pinot noir est majoritaire. Il ne passe pas en barrique, comme le gamay. Le gamaret si, même si Stéphane Borter n’est pas adepte du bois pour le bois. Pour preuve, son assemblage merlot-syrah y a passé, mais juste pour structurer l’ensemble. Au nez, les épices accompagnent les fruits rouges. La bouche est ronde, les tannins sont souples et la longueur appréciable.

Chasselas d’Yvorne 2011, 70 cl, 14 fr. 50. Merlot-Syrah 2009, 70 cl, 18 fr. www.borter-vins.ch.

08:00 Publié dans Vins | Tags : vin, vaud, chablais, rouge, blanc | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.