Widgets Amazon.fr

« Derniers jours à l'abattoir de Payerne | Page d'accueil | Laurent Mariotte décline saisons et produits comme dans ses émissions »

03/04/2013

On vend faussement du Noma sur les hauts de Gstaad

yannickVanAeken.jpgVous n'avez pas réussi à aller au Noma, à Copenhague, nommé pour la troisième année consécutive meilleur restaurant du monde? Vous trouvez que le Danemark est un peu loin pour aller manger? Mais vous aimeriez quand même bien tester la cuisine de René Redzepi, ce chantre des produits scandinaves, qui dispose renne séché et lichen sur des assiettes épurées et monochromes... Consolez-vous, certains vous feront croire que la solution existe...


Ainsi, à Saanenmöser, dans le cadre de la "Davidoff Saveurs Woche", le chef flamand Joachim Van Vlasselaer a invité son ancien camarade de cuisine Yannick Van Aeken (photo) à un repas de gala exceptionnel au Golfhotel Les Hauts de Gstaad des Sprenger-von Siebenthal. Un Yannick Van Aeken que l'hôtel présente comme le second de René Redzepi au Noma. Ce qui est bien gentil mais qui n'est pas exact. Van Aeken a été sous-chef au Noma, qu'il a quitté au printemps de l'année dernière pour se lancer dans un projet avec son amie irlandaise Louise Bannon, avec qui il a ouvert un restaurant à Dublin (Irl). Lui-même dit bien "suivre sa propre voie" et ne "pas faire une copie du Noma". Non, il veut "une cuisine originale et savoureuse pour un prix accessible".

Bref, ceux qui espéraient manger du Redzepi dans l'Oberland bernois seront déçus. Les autres seront sans doute conquis par la cuisine de Van Aeken, après avoir réservé le dîner exceptionnel du 13 avril prochain (250 fr) accompagné des vins bios du Domaine de la Capitaine, à Begnins. Réservations au 033 748 68 68.

Les commentaires sont fermés.