Widgets Amazon.fr

« La Savoie croit en ses cépages autochtones | Page d'accueil | Trop fort, ces ravioles au roquefort »

02/03/2013

Chez Dupertuis, une mondeuse qui se fait civilisée

vin,rouge,chablais,mondeuseNous vous parlions la semaine dernière de ces vignerons vaudois, emmenés par Henri Chollet, partis faire déguster leurs mondeuses par leurs confrères savoyards et réciproquement.


Parmi les Vaudois, il y avait Alain Dupertuis et son premier millésime de ce cépage.

Alain Dupertuis représente la troisième génération à exploiter le domaine familial d’Ollon. Mais le garçon a changé les priorités, avec son épouse Anabelle, plaçant la vigne au centre de leurs préoccupations, complétée par des grandes cultures, des surfaces herbagères et l’élevage de vaches simmental.

En récupérant au fil des ans des vignes disponibles sur la commune, Alain Dupertuis exploite une mosaïque de parcelles sur 4,5 ha. Le chasselas y est prépondérant, un chasselas minéral, au gras agréable, qui suit bien les canons du genre.

Le pinot noir, limité à 600 g/m2, est le deuxième cépage, devant gamaret, diolinoir ou mondeuse, proposés en monocépage ou en assemblage. Et Alain Dupertuis teste également deux cépages interspécifiques, croisement de vignes européenne et américaine, qui résistent mieux aux maladies, le régent et le solaris.

Pour en revenir à cette mondeuse, la vigne a été plantée en 2009, et 2012 est donc le premier millésime. Au nez, un côté cuir côtoie un bel échantillon d’épices, des fruits noirs et une note de violette. En bouche, le vin est très civilisé pour une mondeuse, avec cette légère astringence typique mais une finesse des tanins de bon aloi. Pas mal pour une première année!

Mondeuse 2012, 70 cl, 16 fr. www.artisansduvin.ch.

08:00 Publié dans Vins | Tags : vin, rouge, chablais, mondeuse | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.