Widgets Amazon.fr

« Les sommeliers français ont bien apprécié les terroirs vaudois | Page d'accueil | Lu pour vous: les enfants en cuisine »

19/01/2013

A Neuchâtel, les non-filtrés pour la tradition

vin,chasselas,NeuchâtelCette semaine, comme chaque année, Neuchâtel faisait la fête à ses non-filtrés pour leur sortie de cave.


Les non-filtrés? Des chasselas tout juste sortis de leurs cuves et mis en bouteille sans filtration. Une spécialité née de la sécheresse de 1974 qui avait tari les réserves.

Devant l’impatience de ses clients à obtenir à nouveau du chasselas, le vigneron Henri-Alexandre Godet s’était énervé et était descendu en cave mettre en bouteille du vin pas encore filtré. Les clients ont apprécié et le non-filtré est devenu une tradition, avec une trentaine de producteurs qui en proposent dès le troisième mercredi de janvier. Et cette spécialité représente aujourd’hui 9% des chasselas neuchâtelois.

Ce vin trouble où flottent encore les lies en suspension est forcément encore un peu vert maintenant. Pour en avoir un peu oublié en cave, il vieillit plutôt bien, puisant dans ses lies un petit surcroît d’arômes. Nous en avons dégusté deux cette année. Celui de Dimitri Engel, à Saint-Blaise, était un peu végétal, encore très choqué par l’élevage, mais avec une jolie acidité. Le Valentin de Nicolas Ruedin, à Cressier, avec son petit côté agrume, semblait plus mûr, malgré son jeune âge.

08:00 Publié dans Vins | Tags : vin, chasselas, neuchâtel | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

je me retrouve bien dans ton commentaire sur ces deux vins que j'ai dégusté chez Nicolas Ruedin lundi matin.

L'OVPT fait un excellent travail, et il faut le faire savoir.

laurent

Écrit par : laurentp | 20/01/2013

je ne connaissais pas ce vin, mais j'ai bien appréciée l'anecdote!

Écrit par : vente narguilé en ligne | 12/04/2013

Les commentaires sont fermés.