Widgets Amazon.fr

« A Morges, la Table d’Igor joue une très jolie partition | Page d'accueil | Quand le vin est cuit, faisons un cake »

22/12/2012

Chez les Rogivue, un mousseux de pinot gris

vin,vaud,blanc,mousseuxA Chexbres, Jean-Daniel et Jean-Paul Rogivue sont jumeaux. Et ils travaillent ensemble à la vigne, à la cave ou à la vente.


Dans leur domaine, créé en 1950 par leur grand-père Francis, puis géré par leur père Daniel jusqu’en 1996, le chasselas est bien sûr le premier cépage, représentant près de deux tiers des 10 hectares de vigne sur Chardonne, Saint-Saphorin, Dézaley et Bonvillars.

Ces chasselas sont bien marqués par leur terroir. Le Dézaley Les Embleyres est minéral et typé, le Saint-Saphorin Les Fosses est plus friand, son voisin Bellevue fait dans la finesse, la Tour de la Paleyre est plus pierre à fusil, alors le Pierre d’Or de Bonvillars tire vers le fruit. Un chardonnay sec et un assemblage doux complètent les blancs.

Après un œil-de-perdrix, voici, côté rouges, un pinot-gamay de grande tradition, deux pinots noirs (un de Chardonne et un de Bonvillars), un assemblage garanoir-diolinoir-gamaret-syrah et une syrah de Saint-Saphorin plantée «contre les murs».

Mais les Rogivue font également leur Cuvée, un mousseux «méthode traditionnelle», donc comme là-bas dont on ne doit pas dire le nom. Ce vin a d’ailleurs terminé à la deuxième place au Grand Prix du vin suisse dans la nouvelle catégorie des mousseux.

Petite entorse à la méthode traditionnelle, les Rogivue élaborent leur effervescent avec du pinot gris, plutôt que les trois cépages de Champagne. La bulle est bien fine et de bonne tenue. L’attaque est fruitée avec une acidité nécessaire qui donne au tout beaucoup d’élégance.

Cuvée Rogivue, 70 cl, 25 fr. www.rogivue.ch.

08:00 Publié dans Vins | Tags : vin, vaud, blanc, mousseux | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.