Widgets Amazon.fr

« Deux séries de vins divins à Gastronomia | Page d'accueil | Chez les Ravet, réussir la cuisine familiale »

09/11/2012

A Yens, la Croix d’Or des Hiernard vaut… de l’or

restaurant,le coup de fourchette,la côte, chasseTout va très vite cette année chez les Hiernard: jeunes parents il y a six mois, ils ont ouvert leur restaurant il y a six semaines, et le bouche-à-oreille fonctionne déjà à plein.


En cuisine, Olivier Hiernard travaillait seul avec un casserolier. Devant l’affluence, il a pu engager un commis depuis ce week-end.

Le Champenois a fait sa carrière en Suisse, de Verbier à Montreux, du Pérolles de Pierrot Ayer à Georges Wenger, au Noirmont, où lui et son épouse Claudia ont travaillé ces trois dernières années. Quand la commune de Yens, au-dessus de Morges, a cherché un nouveau patron pour son auberge communale rénovée, les Hiernard ont sauté sur l’occasion. Un côté brasserie-bistrot décline des propositions à prix d’ami sur la grande ardoise, en plus d’un plat du jour à 16 fr. (19 fr. avec entrée ou dessert, 21 fr. le menu complet). Qui dit mieux, surtout avec cette qualité-là?

Et un côté restaurant à la décoration chaleureuse offre une carte plutôt courte mais emplie de jolies trouvailles. Comme cette crème de courge onctueuse où se cachaient des châtaignes caramélisées, des graines de courge, avec cette émulsion de lait et quelques traits de balsamique (9 fr.). Le filet de lièvre rôti (un poil trop) de l’entrée était généreux, au goût bien présent face à cette petite salade de lentilles et de betteraves rouges dont l’acidité magnifiait la viande (21 fr.)

Et puisqu’on parle de chasse, gloire à ces mignons de cerf, merveilleusement tendres, doucement lardés, leur jus à la courge et des garnitures traditionnelles, mais d’une telle précision dans les cuissons et les goûts (41 fr.). C’est de l’élevage, explique le chef, pour garder un prix sympathique. Il fait mouche aussi avec un médaillon de lotte parfaitement poêlé, qu’accompagnent aussi des légumes parfaits, comme ces endives caramélisées (42 fr.).

Le service est plus qu’accueillant, les fromages viennent de l’ami Dufaux à Morges, les desserts font envie et la carte des vins va de Yens au reste du monde, sans oublier de petits flaconnages. Une adresse coup de cœur!

Auberge communale de la Croix-d'Or, Grande-Rue 18, 1169 Yens. 021 800 31 08. Fermé dimanche soir et lundi. www.auberge-communale-yens.ch.

Commentaires

Depuis la reprise de l'Auberge par Madame et Monsieur Hiernard, j'ai eu le privilège de déguster les plats du jour avec assiduité. ( 98/100 de présence ! ).
Tant la subtilité de la cuisine, la présentation, la qualité des produits, et, cerise sur le gâteau, l'extraordinaire diversité des dits-plats m'ont enchanté. Merci.

Écrit par : Dupuis Jacques | 06/07/2014

Les commentaires sont fermés.