Widgets Amazon.fr

« A Lausanne, Gastronomia a retrouvé le sourire | Page d'accueil | Devenu rosé, le veau est plus goûteux et tendre »

12/10/2012

A Vullierens, la bonne humeur des Delatour se marie à la bonne cuisine

restaurant,restaurantIl a suffi de presque rien, simplement du jeune retraité Philippe Rochat emmenant des journalistes alémaniques déguster les filets de perche à Vullierens.


Les articles élogieux parus outre-Sarine ont poussé les Suisses alémaniques à se presser à l’Hôtel-de-Ville, rejoignant ainsi une clientèle locale depuis longtemps au courant: oui, les Delatour-Hermann conjuguent un accueil épatant à des assiettes divinement classiques. Le cadre du café, où trône toujours la cagnotte verdâtre, et de la salle à manger restent dans la même trame presque nostalgique.

Au service, il y a Patrick, le papa et sa bonne humeur communicative, et Jérémy, le fils aîné qui marche sur ses pas. La cuisine, c’est l’affaire de la maman, Corinne, et du fils cadet, Julien, encore en apprentissage. Il est à bonne école.

Le couple avait déjà fait le bonheur de la Croix-Blanche de Lavigny de 1990 à 2002. Depuis, c’est ici qu’ils ont posé leurs recettes et leur savoir-faire, qui a l’air tout simple. On pense à cette salade verte toute croquante, sauce française maison, quelques éclats de noix: le bonheur n’a pas besoin de plus. La cassolette de champignons est généreuse et variée dans sa petite casserole en fonte (16 fr.). A peine crémée, juste ce qu’il faut, des goûts bien présents, et une folle envie de saucer.

Mais venons-en au fait, ces filets de perche que vante Philippe Rochat. Ils sont souvent allemands (Constance), préviennent les patrons, mais frais (16 fr. en entrée/33 fr. en plat). Joliment dorés, présentés dans une assiette en forme de poisson, ils sont effectivement très bien avec leurs pommes allumettes croquantes et moelleuses. Tendre, le boeuf vient de Vucherens et son filet fait 250 g. Il est servi sur ardoise dans les règles, cette dernière bien épaisse terminant la cuisson à table selon le désir du client, qui fond également devant la béarnaise maison (42 fr.). Sinon, on optera pour une très belle chasse.

Desserts dans la même veine, comme dans ce café gourmand (9 fr.), et carte des vins sans rallonge, mais fort bien choisie.

rue de l'Eglise, 1115 Vullierens, 021 869 95 53. Fermé dimanche et lundi.

Commentaires

Bonjour,

Etes-vous vraiment fermé le jour de Pâques ???
Merci et meilleures salutations.

Écrit par : Pierre-Alain Rime | 23/03/2015

Bonjour,

Etes-vous vraiment fermé le jour de Pâques ???
Merci et meilleures salutations.

Écrit par : Pierre-Alain Rime | 23/03/2015

Les commentaires sont fermés.