Widgets Amazon.fr

« Les goûts romands et d’ailleurs | Page d'accueil | Des bulles so British »

05/10/2012

Avec la jeune artiste Moody, le traiteur se fait sur mesure

,lausanne,traiteurMoloudi Hadji, diplômée en design industriel, peintre et décoratrice, propose également un service traiteur unique et bigarré


Quand on donne rendez-vous à Moloudi Hadji dans son atelier de Renens, elle s’inquiète toujours de savoir si vous allez trouver. Cet ancien entrepôt CFF posé au bord des voies, c’est son repaire, là où elle a déposé son âme en sortant de l’ECAL «il y a cinq ou six ans, je ne sais plus». Recherche faite, c’était en 2006. Dans ce décor postindustriel, le débit de la jeune femme est rapide, l’attention maximale, et les idées fusent.

Moloudi, en 2008, avait fondé L’Atelier 6 avec cinq copains, histoire de mélanger les genres, de s’enrichir mutuellement entre architectes, plasticiens, photographes ou peintres. Si l’amitié a survécu, la cohabitation n’a pas tenu. Aujourd’hui, Moloudi et son ami David Martin ont repris les lieux à leur compte et louent les espaces à des artistes divers. Ils y organisent aussi des expos de temps en temps, ou des rencontres entre créateurs de mode et de bijoux (Dentelles et perceuses). Ça vit, ça bouge et rien, jamais, n’y est définitif. «J’aime tellement cet endroit, il est magique.»

La cuisine passion

Mais la jeune femme a une deuxième passion: la cuisine. Depuis toujours, elle décline les goûts comme les couleurs sur ses tableaux, marie la gastronomie iranienne (sa terre d’origine) aux produits occidentaux, décline la street food new-yorkaise ou roule des sushis détonants. Pour le plaisir et pour les copains. Puis elle fait quelques apéros à l’atelier, rencontre du succès et, gentiment, les choses se mettent en place. De soirées spéciales élections américaines en «repas gastronomiques» à thème, en passant par des brunches au Zinema, la petite entreprise de Moloudi prend un peu d’ampleur dans le milieu artistico-décalé. Pour la jeune femme, c’est une suite de son aventure artistique: «Je ne peux rien dissocier. Je suis toujours en train d’y réfléchir, comme je réfléchis à mes prochains collages, à mes prochaines peintures ou à des décors qu’on m’a commandés. Le tout fait partie de mon univers, c’est la même énergie, la même ligne.»

Elle a passé son cours de cafetier-restaurateur, a monté Moody sur mesure, où elle propose ses différents services à domicile, depuis la décoration des lieux jusqu’au repas concocté sur place. «Là, je suis en train de préparer un anniversaire sur le thème médiéval, je me réjouis.» Parce que Moloudi aime la diversité, elle qui saute d’une idée à l’autre sans jamais s’arrêter. «On m’a souvent demandé pourquoi je n’ouvrais pas un bistrot, mais là, franchement, je ne pourrais pas, je ne suis pas faite pour ça. J’aime créer, pas refaire.» Ses recettes, par exemple, qui s’inspirent de ses expériences et de ses rencontres, réalisées sans chichi, parfois avec 3 francs 6 sous. «J’essaie de m’adapter aux budgets de mes clients…» Pour l’artiste qui toujours s’interroge, la cuisine a l’avantage d’une réponse immédiate: «Les gens aiment ou n’aiment pas, et ça se voit.»

www.moodysurmesure.ch

BURGERS POUR COULEUR 3

La sœur de Moloudi, Latifah, et son ami David Rigaud ont ouvert Zoo Burger, rue Marterey, à Lausanne. Moloudi a eu envie d’y mettre son grain de sel et elle a convié toute l’équipe pour leur proposer des déclinaisons du célèbre sandwich, en collaboration avec le boulanger Adrien Rigaud. Un Green Giant végétarien, un Marius à l’accent provençal, un Oriental, un Alaska au saumon ou un Muchacho bien relevé ont ainsi rejoint la carte.

Quand le restaurant et Couleurs 3 ont décidé de lancer des burgers particuliers pour fêter l’anniversaire de la radio, Moloudi leur a concocté quatre sandwiches saisonniers. Le Couleur 3 jaune déclinait poulet, safran, citron, oignon, mangue et carotte jaune, le vert agrémentait des courgettes, mange-tout, pousses de soja blanchies avec du wasabi, de la mayo et des pistaches. Le rouge vient de sortir avec un steak tartare poêlé au balsamique, basilic et cresson. Quant au prochain, le noir… c’est secret!

09:03 Publié dans Divers | Tags : lausanne, traiteur | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.