Widgets Amazon.fr

« A la Bavaria montreusienne, on va de Vienne (et son escalope) à Paris (et son Café) | Page d'accueil | A Marterey 46, ou quand le Slow Food se fait rapide »

04/08/2012

Pully assemble bien, la preuve par La Rochettaz

vin_Pully_Rochettaz.jpgOn est aux confins de Lavaux, mais la Ville de Pully possède bien 3,5 hectares de vignes, plantées d’une dizaine de cépages par la grâce de Basile Aymon.


Ce Genevois a en effet redynamisé le domaine communal depuis son engagement, il y a bientôt vingt ans. Tout à la fois chef de culture et maître caviste, il aime les vins de caractère qui traduisent au plus près leur millésime. C’est ainsi que son diolinoir-gamaret avait obtenu une note stratosphérique à la Sélection des vins vaudois 2008, avec 98,4.

A cette même sélection, cette année, c’est son «simple» Rochettaz 2011 qui a remporté la plus haute note du concours, 95 points – et donc le trophée Master du concours.

Cet assemblage pinot noir, gamay, garanoir et gamaret a connu partiellement un peu de bois, mais son élevage est resté classique. Au nez, on est sur des fruits rouges, en bouche, après une délicate fraîcheur, tout est dans la rondeur et les épices.

Rochettaz 2011, 70 cl, 14 fr. www.pully.ch.

07:30 Publié dans Vins | Tags : vin, vaud, rouge | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.