Widgets Amazon.fr

« Rena Redzepi reste le «meilleur» cuisinier du monde | Page d'accueil | Les médailles valaisannes des Syrah du monde »

03/05/2012

Lausanne célèbre le goût

Tables_en_ville 009.jpgLa capitale vaudoise est aussi celle de la Semaine du goût 2012. Et elle a mis les petits plats dans les grands. Demandez le programme!


La Semaine du goût, ce sera du 13 au 23 septembre. Mais, à Lausanne, désignée Ville du goût 2012, le programme a déjà démarré. Hier, par exemple, une table et quatre chaises ont été installées provisoirement dans une dizaine de lieux, et les passants invités à s’asseoir pour déguster gratuitement la cuisine d’un restaurateur. De la place de la Gare (restaurant Marterey 56) jusqu’à la Cité (l’AO), en passant par la Palud (Abbaye de Montheron) ou la passerelle du Flon (Zoo Burger), les passants étaient surpris.

«C’est vraiment gratuit?» «Ca dure longtemps?» Après les inévitables inquiétudes, les quatre convives s’installaient et faisaient connaissance, avant de déguster un plat ou tout un menu. Tout cela annonçait les festivités de Lausanne Ville du Goût 2012. Comme ces 65 restaurants de la ville associés à l’événement et qui proposeront jusqu’à septembre un plat ou un menu du goût. Ils offriront aussi une recette hebdomadaire sur le site de l’événement.

Repas hors du commun

Autre concept sympa, celui des Tables éphémères, installées dans les lieux les plus insolites de la capitale vaudoise (collections de l’Art brut, stade de la Pontaise ou clocher de la Cathédrale, etc.) où on pourra déguster un jour, sur réservation, le menu d’un chef, qu’il s’appelle Edgard Bovier, Anne-Sophie Pic, Nicolas Abegg, Gabriel Serrero ou Philippe Ligron. Il n’y en aura pas pour tout le monde et il faudra se dépêcher de s’inscrire le 22 mai.

Lausanne, membre du réseau des villes gourmandes Délice, n’a pas hésité à payer les 20 000 francs demandés par la Semaine du goût et à ouvrir un petit budget pour ces quatre mois. «Mais c’est très modeste», rassure Nicola Di Pinto, chef du projet, qui a davantage fait fonctionner les cerveaux que les porte-monnaie communaux. «Nous avons fait un appel auprès de nos collaborateurs, et les idées ont surgi.» Par exemple au Service des parcs et domaines, qui proposent des activités et des visites en nombre (voir ci-contre).

Dans ce premier volet, on appréciera aussi, par exemple, les dimanches de juillet au parc Mon Repos: un kit brunch sera proposé aux promeneurs qui pourront aller le déguster à l’ombre des arbres et y faire des découvertes culinaires intéressantes (inscription obligatoire). Ou la mise en bouteilles, place Saint-François, du rouge du Château Rochefort, à Allaman, un de ces domaines viticoles de la Ville (dimanche 12 mai de 10 h à 17 h).

«Mais ce n’est que la première partie du programme», assure Nicola Di Pinto. «Attendez de voir ce qu’on concocte pour les dix jours de la Semaine du goût.»

Renseignements et inscriptions:  www.lausanne.ch/villedugout2012.

AU PROGRAMME

Potagers et moisson

Des potagers ont été aménagé par le Service des parcs et domaines à proximité des massifs de fleurs des parcs lausannois. A Montbenon (deux potagers), à l’Hermitage, à la place de Milan ou au débarcadèred’Ouchy, légumes et fleurs comestibles ont envahi la ville .

Des potagers, toujours, ont été mis en place dans les cinq établissements scolaires lausannois où une vingtaine de classes ont semé, planté et vont récolter plantes et légumes.

Une moisson à l’ancienne aura lieu dans le parc de l’Hermitage le 4 août, où un champ d’orge sera récolté à la serpette et au fléau avant une dégustation de pain et de bière.

Balades gourmandes

Découvrir les trésors des Parcs et domaines, c’est possible: Sauvabelin avec un berger, une cueillette d’orties avec une herboriste, la fabrication du gruyère des Amburnex ou la récolte et cuisine des champignons avec le contrôleur officiel, ce sont quelques-unes des balades proposées dès mai (inscription obligatoire)

Des balades gourmandes et urbaines seront également au menu dès le 21 juin (inscription obligatoire dès le 7 juin) pour tracer des parallèles entre la ville et le goût. «L’art et le goût» ou «Tour du monde à Lausanne», par exemple, permettront également de déguster des mets en relation avec le thème.

Les enfants pas oubliés

Des séries d’ateliers pour les enfants seront proposés dans plusieurs lieux. A l’Espace des Inventions, du 24 au 27 juillet, on s’intéressera à la chimie de la cuisine. A L’Eprouvette de l’Unil, on tentera de comprendre comment fonctionne le goût, de mai à septembre (inscription obligatoire).

Un festival de contes «Les sept langues du dragon» permettra aux comédiens et musiciens de révéler les différents sens du goût à travers des récits savoureux et cocasses. Les 13, 14 et 15 septembre au Théâtre du Vide-Poche.

Ateliers autour du goût et dégustations de petits jus seront au menu des APEMS.

Les commentaires sont fermés.