Widgets Amazon.fr

« Guy Cousin, à Concise, un concentré d’énergie et d’envie | Page d'accueil | A Lavigny, un Vallon séduisant »

25/02/2012

Testé pour vous: Glenmorangie mise sur la pierre

artein_glennmorangie.jpgGlenmorangie fabrique officiellement de l’alcool depuis 1738, date à laquelle une brasserie fut construite à côté de la ferme homonyme avec laquelle elle partageait la source, près de Tain dans les Highlands écossais. En 1842, la production de whisky a réellement démarré.


Aujourd’hui, la marque est célèbre pour son single malt, vieilli dans des fûts de chêne blanc d’Amérique ayant servi pendant quatre ans à vieillir le Jack Daniel’s ou le Heaven Hill.

Il y a deux ans, Glenmorangie, propriété de LVMH, sortait une édition limitée, Sonnalta PX, dont le whisky avait poursuivi son vieillissement dans des tonneaux ayant servi au sherry. Un malt où les épices ressortaient. L’an dernier, rebelote avec le Finealta, renaissance d’une recette de 1903, aux arômes d’agrumes et de pêche.

Cette année, place à l’Artein, dont le nom veut dire «pierre» en gaélique. Comme la pierre que traverse l’eau de la source pendant des décennies. Un assemblage de whiskies de 15 et 21 ans, surmaturés dans des fûts ayant abrité des super-Toscans, ces vins italiens mythiques genre Sassicaia. Le résultat? Un nez de baies rouges, de muscat, voire de menthe. Et un palais riche de fruits avec une belle épaisseur et une finale très élégante.

Glenmorangie Artein, 1 l, 109 fr. chez Globus et chez certains revendeurs.

08:00 Publié dans Testé pour vous | Tags : alcool, whisky | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.