Widgets Amazon.fr

« Avant le carême, on emmagasine du gras dans toute l’Europe | Page d'accueil | Testé pour vous: des biscuits pour dire son amour »

10/02/2012

A Pully,le Bambou sait être souple et se dédoubler

bambou.jpgIl est tout discret, le long de l’interminable avenue Général-Guisan, qui relie Lausanne à Pully.


Le Bambou, pourtant, ne cesse d’attirer une clientèle fournie, qu’elle vienne s’asseoir dans le décor boisé un peu quelconque ou qu’elle emporte quelques sushis à domicile. La formule a tellement de succès que les propriétaires ont ouvert un deuxième Bambou, à Neuchâtel.

Chen Zi Ning était chef au Myo, à Lausanne, après être arrivé du Japon, où il vivait avec son épouse, Lin Mei Juan. Depuis six ans, ils tiennent ce restaurant japonais, au service impeccable et efficace et à la carte variée.

Il y a les sushis, bien évidemment, préparés minute au comptoir dans une large diversité, après que le client a coché ses choix sur une longue bande de papier.

Nous avons apprécié, par exemple, les nigiris de Saint-Jacques (12 fr. les deux) ou d’œufs de poisson volant (10 fr. les deux), où la chair est posée sur le riz. Les makis de saumon et avocat (9 fr. les six) ou de thon gras et poireau (12 fr. les six) étaient parfaitement roulés sous leur enveloppe d’algues. Les petits california rolls emballaient des tempuras de crevettes délicieuses (18 fr. les six). A noter qu’un assortiment de 6 sashimis (poisson cru seul), 6 nigiri et 6 makis, accompagné d’une soupe miso généreuse, est proposé pour 48 fr.

Une série de menus avec ou sans sushis est également proposée à côté d’une large carte où d’autres gastronomies asiatiques tiennent leur rang. Mais on est resté côté nippon avec ce poulet terriyaki très juteux, bien cuit, où la sauce tenait sa place avec distinction (26 fr.). Le bœuf du menu, lui, est effiloché et tendre, généreusement assorti d’oignon et d’une sauce légèrement doucereuse.

Si les Japonais ne mangent habituellement pas de dessert après les repas, la maison propose néanmoins un choix de glaces ou de beignets, et de jolis fruits frais. Quant aux boissons, la carte des vins est plus qu’honnête pour un restaurant asiatique.

Le Bambou, av. Général-Guisan 16, 1009 Pully. 021 711 20 88. www.bambousushibar.ch.

Les commentaires sont fermés.