Widgets Amazon.fr

« Bon bec, ce malbec | Page d'accueil | Hommage à un boulanger passionné »

28/01/2012

Pas si bêtes, mes bettes

bettes_colorees.jpgFaut-il les appeler bettes ou blettes? Selon qu’on soit Suisse ou Français, on choisira le premier ou le second. Reste un légume très présent en hiver, qui dévoile sa délicate amertume sous une côte blanche (les Français disent jaune) ou rouge, c’est selon. J’aime les deux. Voici donc une petite recette pour changer du gratin traditionnel et mettre en valeur ces belles couleurs dans l’assiette.


Ingrédients pour quatre:
750 g de côtes de bette rouge et blanche
2 cs d’huile d’olive
1 oignon moyen haché
2 gousses d’ail écrasées
85 g de raisins secs
50 g de pignons de pin grillés
1 cs de jus de citron.

Préparation

Séparez les côtes des feuilles de bette et coupez-les en morceaux.

Faites chauffer la moitié de l’huile dans une sauteuse, puis faites-y revenir l’oignon et l’ail en remuant. Ajoutez ensuite les côtes de bette et faites-les cuire, en remuant, jusqu’à tendreté. Ajoutez ensuite les feuilles et faites cuire jusqu’à ce qu’elles se flétrissent.

Hors du feu, ajoutez les raisins secs et la moitié des pignons et mélangez. Nappez avec le reste de l’huile et le jus de citron, puis garnissez du reste des pignons. (Les allergiques à l’amertume incorporeront une cuillerée de citron.)

Les commentaires sont fermés.