Widgets Amazon.fr

« A Lausanne, le ML 16 propose sa petite carte en toute simplicité | Page d'accueil | Testé pour vous: le chocolat ultraluxe et ultracher »

07/01/2012

Quand Magrez se fait Nippon

MagrezAruga-2.jpgBernard Magrez est infatigable. En quarante ans de carrière, le Français a acquis trente-sept vignobles, des plus prestigieux (Châteaux Pape-Clément, La Tour Carnet ou Fombrauge à Bordeaux) aux plus audacieux (Si mon père savait, en Languedoc Roussillon).


A l’étranger, Magrez est présent en Espagne, au Portugal, au Maroc, en Californie, en Amérique latine et… au Japon.

La minuscule parcelle d’Isehara est située au centre de l’île principale du pays.

En collaboration avec Etsuko Aruga, vigneron local, Magrez cultive du koshu, un cépage traditionnel du pays. Les vignes sont conduites en pergola, afin d’éloigner au maximum les raisins du sol, très humide. Le koshu est ensuite vinifié à basse température, développant des arômes proches de ceux du sauvignon blanc. Le nez est tout d’agrume alors que la bouche développe une belle fraîcheur. La rareté (2500 bouteilles) explique un prix élevé dépassant les 50 fr.

Mosca, Crissier, Cossonay et Montreux. www.moscavins.ch

08:00 Publié dans Vins | Tags : vin, blanc, japon | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.