Widgets Amazon.fr

« La passion des vapeurs de fruits | Page d'accueil | A Rivaz, une Ruchonnette distinguée »

09/09/2011

A Montricher, la Semaine du goût se prépare depuis des mois

Ecole_Montricher.JPGLes cinq classes vont fêter le goût comme beaucoup de leurs camarades suisses dès le 15 septembre, eux, ce sera en compagnie de Frédéric Simond, le chef des Deux Sapins


Plus de la moitié des événements de la Semaine du goût qui ouvre jeudi (du 15 au 25 septembre) n’est pas accessible au public. C’est normal: 56% des activités se passent dans les écoles et c’est bien une des raisons d’être de cet événement qui, parti de la Suisse romande, devient toujours un peu plus national.

A Montricher, cela plusieurs mois que les institutrices des cinq classes préparent la journée du 20 septembre, en collaboration avec Frédéric Simond, le chef de l’auberge Aux Deux Sapins sise sur la commune. «Il a ses enfants à l’école et c’est un peu lui qui nous a poussées», explique Katherine Giddey, l’une des enseignantes. «Bon, en même temps, il n’y a pas besoin de nous allumer longtemps pour qu’on se lance dans des projets.»

Assiettes en courge

C’est la première fois que les classes de Montricher se lancent dans la Semaine du goût, mais elles ont déjà souvent fait des activités en relation avec la cuisine. Cette année, donc, on a commencé au printemps. Parce qu’il fallait bien planter ce qu’on allait consommer. Les pommes de terre, qui seront cuites à la braise le 20, ont trouvé place dans le jardin de Katherine Giddey elle-même. Les courges Jack be little ont, elles, poussé chez le père d’une autre enseignante, maraîcher. Ces minicourges auront deux fonctions: leur chair sera transformée en soupe, alors que les enfants pourront découper l’enveloppe pour en faire les gamelles du repas.

Le concept est orienté autour de différents ateliers qui mélangeront tous les enfants des différentes classes, de l’enfantine à la 4e. «Nous avons voulu un repas végétarien, qui mélange les âges et qui ait une partie en plein air», explique Katherine Giddey. «Nous voulions aussi travailler des produits de la région.»

Frédéric Simond a donc aussi suggéré une balade en forêt, pour y ramasser des fruits ou des champignons. Il propose aussi de cueillir quelques herbettes sauvages, comme la pimprenelle. «Le cuisinier est plein d’idées et on va s’adapter.» Mardi, donc, après les ateliers du matin, la centaine d’élèves mangeront ensemble ce qu’ils ont préparé, soit en plein air, soit à la cantine des Ages, le tout avec le soutien de toute l’équipe des Deux Sapins, en congé ce jour-là.

Le projet est donc né localement, a été soutenu financièrement par la commune, les parents et le service santé. Il a obtenu une Fleur du goût, un coup de cœur de la Semaine.

1204 événements en Suisse

La Semaine du goût est née en 2001 en Suisse romande. Depuis, elle essaime à travers toute la Suisse selon un principe relativement simple: les bonnes volontés se portent candidat en expliquant leur projet, et des comités qualité acceptent ou non ces événements. On retrouve donc d’année en année les mêmes passionnés, dans un programme qui change peu.

«2011 sera l’année du renouvellement et de la confirmation», promet Josef Zisyadis, son président. Cette onzième édition (15 au 25 septembre) est en tout cas celle des partenariats: la Semaine du goût est en réseau avec les AOC-IGP, la Fourchette verte, Bio Suisse, Genuss’11, Pro specie rare, Slowfood, l’OFSP ou l’Ecole hôtelière de Lausanne. Une manière comme une autre d’essayer d’étendre la manifestation. Un nouveau magazine en trois langues veut également étendre la crédibilité de la manifestation, entièrement financé par des annonceurs parmi lesquels on trouve aussi la grande distribution, ce qui fâche certains. Une application iPhone est également disponible.

Le 15 septembre sera la journée nationale du goût dans les écoles, même si les divers départements cantonaux jouent peu le jeu. Et le 24, Bellinzone, désignée Ville du goût 2011, organisera une grande fête.

A Lausanne, la Fête du goût aura lieu le samedi 17 septembre, autour de la place Pépinet, avec des stands de dégustation, des ouvrages gastronomiques et des dédicaces, avant le congrès mondial de patéologie vaudoise.

Et le Comptoir suisse sera le théâtre de plusieurs ateliers et dégustations sur ses stands.

Le programme sur www.gout.ch

08:44 Publié dans Agenda | Tags : semaine du goût, école | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.