Widgets Amazon.fr

« Et les meilleurs plats du monde sont... | Page d'accueil | Alberto Herraiz a étudié la paella quinze ans pour en faire un art »

15/08/2011

A Ouchy, La Nautica conjugue terre et mer avec beaucoup de soleil

Nautica.jpgIl suffit de descendre à Ouchy pour se sentir en vacances. Sorti du M2, prenez à droite, le temps de contourner le port. Et là, au rez-de-chaussée du grand bâtiment de la Société nautique d’Ouchy, installez-vous sur la grande terrasse ou à l’intérieur d’un restaurant lumineux et moderne.


La Nautica, puisque c’est d’elle qu’il s’agit, a été reprise en gérance il y a cinq mois par Max Speckinger, un jeune Lausannois au CV bien fourni, du Royal Savoy à l’Ecole hôtelière de Genève en passant par les Etats-Unis ou le Lausanne Palace cher à Edgar Bovier. Il a installé aux fourneaux Massimilliano Zanette, un Italien revenu de Hongkong, où il avait une étoile Michelin. A eux deux, ils proposent une carte qui conjugue leurs deux styles.

Pour le second, c’est l’Italie, évidemment, avec un petit choix de pizzas joliment fines, des salades qui fleurent le Sud garnies de rucola et de mozzarella, des pâtes raffinées comme ces tagliatelle aux bolets (24 fr.) ou ces penne del mare (26 fr.). Le carpaccio rucola et sauce citronnée est très fréquentable (18 fr. en entrée, 23 fr. en plat).

Pour Max Speckinger, c’est plutôt tartare de bœuf au pesto, une combinaison intéressante entre la douceur de la viande et l’acidulé du pesto (28 fr. les 120 g.). Le bœuf est rassis sur os cinq semaines avant d’être proposé en entrecôte café de Paris (34 fr.) ou en faux-filet (49 fr. pour 250 g), d’une tendresse exceptionnelle. A côté, les frites sont taille allumettes.

La féra du voisin Serge Guidoux peut se retrouver en tartare ou en filet avec son beurre citronné (26 fr.), alors que la dorade entière est elle aussi parfaitement cuite (34 fr.).

A la carte des vins internationale s’ajoutent un joli choix au verre et une belle palette de bières diverses. D’ailleurs, le jeudi soir, c’est apéro gourmand, vins à déguster et cocktail dînatoire de 17 h à 20 h. Reste un service éminemment sympathique et gentil, mais dont l’organisation laisse parfois sérieusement à désirer.

Les commentaires sont fermés.