Widgets Amazon.fr

« Ah, la canneberge, c’est pour ma pomme | Page d'accueil | A Yvorne, L’Ovaille fait de beaux blancs... mais aussi un beau rouge »

22/01/2011

Il n’y a que l’ail qui m’aille…

1060018229.jpgCe qu’il y a de bien, avec la cuisine asiatique, c’est qu’elle est souvent basée sur des préparations ultracourtes, des cuissons rapides et un bel équilibre de goûts. Alors que je suis en train de prendre un cours de cuisine vietnamienne à l’heure où vous lirez ces lignes, je vous glisse une recette… thaïlandaise, que j’ai glanée dans un album Larousse très sympa, Epices & Saveurs du monde, parmi les 100 recettes qu’il propose. Voici donc le porc à l’ail et au piment frais.


Ingrédients pour quatre.

2 cs d’huile de tournesol
3 grosses gousses d’ail finement hachées
500 g de porc maigre finement émincé
2 cs de nuoc-mâm
2 cs de sauce soja
2 gros piments rouges finement émincés
2 ciboules émincées.

Préparation

Faites chauffer l’huile à feu vif dans un wok ou une poêle pour faire dorer l’ail. Incorporez le porc et saisissez-le encore deux minutes.

Ajoutez la sauce nuoc-mâm, la sauce soja et les piments rouges en remuant vigoureusement pendant 10 minutes, jusqu’à ce que le porc soit bien cuit.

Dressez la préparation sur un plat et parsemez-la de ciboule. Servez avec des nouilles.

Et, comme on vous aime bien, vous pouvez remplacer le porc par la même quantité de poulet ou de bœuf finement émincé, voire de crevettes décortiquées.

Les commentaires sont fermés.