Widgets Amazon.fr

« Le Pointu, c'est fini | Page d'accueil | Quand mes poivrons flirtent avec la galette »

17/07/2010

Trois nouveaux vins pour les (encore) jeunes

badoux1908.jpgA Aigle, la maison Henri Badoux possède sans doute la plus grande marque de Suisse avec son chasselas Les Murailles, un vin haut de gamme très connu outre-Sarine. Et elle décline la production issue des 55 hectares qui lui appartiennent (105 hectares encavés au total) sur une quarantaine de vins, où le chasselas tient la vedette.


Dernières-nées du catalogue, les bouteilles de la gamme Badoux 1908 (référence à la date de fondation de la maison). Une gamme qui se veut tournée vers les jeunes, avec des prix accessibles (11 fr. 10), une distribution très orientée vers la restauration, et trois vins faciles, ouverts et parfumés.

Le blanc, pur chasselas, est plaisant, avec une fraîcheur bien maîtrisée, une jolie longueur en bouche, très franc. Le rosé est pur pinot noir. Il est facile, «il en redemande», affirme Kurt Egli, le directeur commercial de Badoux. Fraîcheur et vivacité sont au menu. Le rouge, enfin, est composé de pinot noir majoritairement, que vient souligner un peu de garanoir. «Face à la concurrence étrangère, je devais donner un peu de couleur et de structure», explique Daniel Dufaux, l’œnologue maison et directeur technique. On est sur les fruits rouges, avec une jolie masse tannique, un peu de vivacité encore, mais déjà une jolie complexité.

A noter que les trois vins sont capsulés, une rareté chez Badoux qui défend le liège. L’habillage de la bouteille évoque bien sûr le lézard cher à la maison, mais dans une dynamique plus jeune.

Badoux 1908, blanc, rosé et rouge 2009. 75 cl, 11 fr. 10. Boutique Badoux, av. du Chamossaire 18, 1860 Aigle. www.badoux-vins.ch.

08:11 Publié dans Vins | Tags : vin, chablais, vaud | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.