Widgets Amazon.fr

« Malgré la biodiversité, j'aime bien l'écrevisse américaine | Page d'accueil | Rouge, l’Oustal blanc »

05/07/2010

A Vullierens, une étiquette réservée au blanc

CHATEAU_VULLIERENS.JPGLe château de Vullierens, au-dessus de Morges, est davantage connu pour ses iris que pour son vin. L’actuel châtelain, Robert Bovet de Mestral, héritier de la famille qui possède la demeure depuis sept cents ans, a pourtant restauré les vignes ancestrales à partir de 1974. Il les loue à Hammel, qui s’occupe de la vinification sous la houlette de Fabio Penta.


Les vignes sont cultivées de façon durable et comptent du chasselas (70% de la surface), du pinot noir, du gamay, du gamaret, du garanoir et un peu de galotta, un croisement de gamay et d’ancelotta.

Cette année, le châtelain a eu envie de changer les étiquettes, qu’il jugeait un peu démodées. Si l’assemblage gamaret-garanoir et le pinot noir ont reçu un habillage «classique» mettant en valeur les fleurs qui font la fierté de l’endroit, le chasselas présente l’originalité d’avoir son étiquette «à l’envers», lisible à travers la bouteille. Un chasselas, soit dit en passant, qui avait obtenu une médaille d’or au Grand Prix du vin suisse. 

Chasselas 2009, 75 cl, 9 fr. Château de Vullierens.

13:35 Publié dans Vins | Tags : vin, blanc, la côte | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Clients de la maison Hammel à Rolle, nous avons acheté l'an dernier du Château de Vullierens blanc avec une magnifique fleur d'iri bleue. Ce vin est tout à fait satisfaisant et chaleureux.

Écrit par : Jean Gobat | 05/07/2010

Les commentaires sont fermés.