Widgets Amazon.fr

« Le biscôme mérite une longue attente | Page d'accueil | Les adresses du chef: Marc Varenne, de la Buritaz, à Puidoux »

19/12/2009

Le Château Jean-Faure, un bordeaux ressuscité

vin_jean_faure_bordeau_612.jpgC’est une belle aventure dans laquelle s’est lancée Olivier Decelle en 2004. L’homme, qui avait déjà lancé le Mas Amiel dans le Roussillon, a repris plusieurs domaines dans le Bordelais, dont le Château Jean-Faure, en Saint-Emilion. Ce dernier avait été inscrit en 1er Cru de Graves en 1898, avant de connaître des fortunes diverses. amenant une exclusion à la révision de 1986.


Pourtant, le château a tout pour plaire: un vignoble de 18 hectares d’un seul tenant, entre Figeac, Cheval-Blanc, Dominique et Ripeau, de prestigieux voisins.

Le nouveau propriétaire et son équipe ont drainé les sols, réduit le rendement à 30 hectolitres/hectare, supprimé les pompes et mis en place toutes les techniques modernes de vinification. Ce 2007 (54% cabernet franc, 40% merlot, 6% malbec) a passé dix-huit mois en barrique.

Au final, un vin au bouquet intense, élégant et raffiné, avec un fruit gourmand. Ça sent les baies rouges, un bois maîtrisé et quelques notes de caramel. Sur une viande en sauce ou une chasse

Château Jean-Faure 2007, 75 cl, 31 fr. 20 chez Gazzar. www.gazzar.ch.

07:21 Publié dans Vins | Tags : vin, bordeaux, rouge | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.