Widgets Amazon.fr

« Qu’est-ce qu’elle a, ma brioche? | Page d'accueil | Le Ségla, un Margaux en Chanel »

24/11/2009

La gueule de bois des producteurs de champagne

Piper-Heidsieck_Christian Louboutin_01.jpgLes producteurs de champagne voient arriver les Fêtes de fin d'année avec un peu d'espoir. L'espoir de sauver un peu les meubles après une année catastrophique. C'est ce que révèle une très bonne enquête de l'International Herald Tribune, qui s'est penché sur les ventes de bulles dans le monde. Premier constat: 2009 est une année noire du côté de Reims et d'Epernay. On sait les maisons champenoises plus promptes à communiquer sur le marketing et le glamour que sur les chiffres, mais là, ces derniers sont imparables.


D'après les statistiques officielles du Comité interprofessionnel des vins de Champagne, les ventes aux Etats-Unis ont reculé de 42,8% en 2009, celles en Grande-Bretagne de 32,8%, et celles dans le reste du monde de 35%. Seule la France sauve un peu la donne, ne perdant "que" 6,6% cette année. Et l'Hexagone restant le plus gros marché du vin pétillant.

Dès lors, les maisons champenoises se lancent dans le discount, le rabais, le prix flash. Mais le plus discrètement possible parce que les rabais, Madame, ne sont pas très glamour dans un monde qui ne vit que de paillettes. Certains producteurs n'hésitent pas à baisser leur prix de 10 à 30%. En Angleterre, si vous achetez deux bouteilles de Moët&Chandon ou de Veuve Cliquot, on vous offre la deuxième. En France, la chaîne Carrefour lance une opération séduction avec des champagnes à moins de 10€. Idem chez Lidl ou Aldi, avec des offres à moins de 9€.A l'autre bout de la chaîne, les grands de la branche sortent des coffrets de luxe à 450 ou 750 fr, avec des brillants Swarovski ou une chaussure au talon en cristal (photo du Rituel de Piper Heidsisck) pour renforcer le côté hyperluxe.

Car les grandes maisons soufrent. La division champagne de Rémy Cointreau a perdu 42% de ses ventes. Chez LVMH, ce ne sont que 18%, alors qu'on parle d'un rachat de cette division par le britannique Diageo. Les petites maisons ont l'air de mieux résister, avance l'IHT.

09:00 Publié dans Vins | Tags : vin, champagne | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

Si les producteurs de Champagne ont la gueule de bois, c'est justement parce qu'ils soufrent!... Même s'ils le font bien moins que certains autres porducteurs de blanc sans ou avec bulles.

...Et chacun sait que le soufre ou plutôt l'acide sulfureux peut provoquer en s'oxydant des chutes de calcium dans l'organisme... Et bonjour les crampes (mal placées)!
De plus, il détruit la vitamine B1 dont aurait besoin le buveur d'alcool... Et bonjour les maux de tête et la gueule de bois!
CQFD

Écrit par : Père Siffleur | 24/11/2009

C'est bien fait pour eux ! J'en suis très heureux car après toutes les noises qu'ils ont cherchées aux habitants du charmant village de Champagne ils paient leur arrogance.
Je ne bois jamais du picrate champenois et dans les grandes occasions j’ouvre une bouteille de Mitis cette merveilleuse amigne de Vétroz.

Écrit par : Hypolithe | 11/01/2010

Très instructif votre article.
Je pense que les viticulteurs et maisons de champagne de petites tailles se débrouillent mieux et s'en sortiront aussi mieux de cette crise. Leur liens directs avec leur consommateur les sauvent, car les grandes maisons jouent gros et spéculent trop sur la quantité plus que la qualité.
A bientôt et meilleurs voeux !

Écrit par : Hector | 14/01/2010

Les commentaires sont fermés.