Widgets Amazon.fr

« La grâce de Fumiko | Page d'accueil | Vive la Bagatelle! »

11/09/2009

Vous connaissez Peseux?

cassisdijon.jpgLa semaine du pauvre chroniqueur que je suis fut des plus chargées. Petit carnet de route en mode télégraphique et une bonne adresse pendant qu'on y est du côté de Neuchâtel.


*******

Ca commence par la remise du Mondial du pinot noir dans le cadre de Vinea. Il n'y a pas à dire, les Valaisans sont des types vraiment chaleureux. Même la remise de la nonantaine de médailles d'or réussit à être sympathique et conviviale, malgré la durée. Quelques discours tout en ouverture et en plaisir, des lauréats heureux. Puis une dégustation de quelques-uns des médaillés, plutôt suisses. Evidemment, les Grisons sont la patrie naturelle du pinot noir, et j'ai adoré le pinot noir barriqué de Meienfeld 2006 de chez Möhr-Niggli. Le bois était présent, mais pas trop. L'acidité était là, mais pas trop. Le tout avec une très belle longueur. Toujours dans les Grisons, coup de coeur aussi pour un Malans Spätlese de chez Volg, à Winterthour, ample, très sur le fruit rouge.

L'intérêt de la dégustation était aussi de voir la diversité que l'on réussit à obtenir avec un même cépage sur autant de terroirs. La grande médaille d'or, qui vient d'Andalousie (Cortijo Los Aguillares, à Ronda), avait une belle complexité, une légère odeur de cuir. A ceux qui disent que le pinot ne supporte pas le chaud, il apporte une jolie réponse, même si on sent quand même un poil trop de soleil.

*******

Toujours à Vinea, un des invités d'honneur, les Clos, Domaines et Châteaux, ont organisé petite dégustation verticale du Château de Vinzel. Passionnant de voir comment des chasselas peuvent tenir trente ans quand l'année le permet et que la vinification est bonne. La preuve par un 1976 de grande facture, à peine oxydé. Bien sûr, ce cépage n'arrive jamais à une immense complexité, même avec l'âge, mais il se structure quand même fort bien.

*******

Mardi, l'Office des vins vaudois affichait tout son sourire pour annoncer de belles vendanges 2009, une nouvelle campagne de promotion, la pacification du dossier des AOC et le reprise du Jean-Louis par Beaulieu Exploitation, en partenariat avec le Verre d'Or. On ne peut que leur souhaiter bonne chance à tous. A lire ici.

*******

Mercredi, rendez-vous avec Gilles Cornut, le président de l'Interprofession du vin vaudois, dont on fait son portrait. Il est comme toujours chaleureux, passionné, intelligent dans ses analyses, humain dans sa philosophie. Et voilà qu'il nous parle du cassis de Dijon et qu'on se rend compte qu'on n'a pas encore signé l'initiative qui s'oppose à ce principe minimaliste européen. Alors, on le redit: dépêchez-vous de signer ce texte, histoire qu'on sauvegarde notre savoir-faire et nos produits.

*******

Jeudi, ouverture du Salon Goûts&Terrois, à Bulle. Cette grande halle en bois est très sympa. Les 130 producteurs présents tous plus gentils les uns que les autres. Mais on se croirait quand même au marché artisanal du coin, avec de très beaux fromages, de belles charcuteries et des vins par dizaines. Bien sûr, il y a de la qualité et on félicite tout le monde. Y compris les people ou les experts venus tenir des arènes culinaires en public. Mais je connais de bons fromagers, charcutiers et vignerons plus près de chez moi.

*******

artemis.jpgJeudi toujours, inauguration d'un très joli restaurant à Peseux, près de Neuchâtel, l'Artemis Café. De l'extérieur, cela ressemble à une halle industrielle. Mais, à l'intérieur, mon copain Jacques Tarit a créé un très joli endroit design et chaleureux, avec un côté lounge où on n'a qu'envie de se vautrer dans les canapés et un coin restaurant étonnant (voir la photo). La carte est plus que sympathique et ce qu'on a mangé au cours de la fiesta nous poussera à revenir rapidement ici.

*******

Et vendredi? Vendredi, c'est poisson...

 

Les commentaires sont fermés.