Widgets Amazon.fr

« La cuisine avec les doigts | Page d'accueil | Un lunch avec Anne-Sophie Pic »

11/04/2009

"La morille, ça prend la tête jusqu'à mi-mai"

 

MORILLES1_03.04..jpg

«Pendant la saison, je n’ai pas l’idée de la cuisiner. Je n’ai pas l’idée non plus d’inviter des copains. Toute ma tête est tournée vers la morille jusqu’à mi-mai. Alors, je sèche celles que je trouve pour les manger plus tard.» Marc Demierre est prof de musique au Gymnase d’Yverdon. Mais, dès mi-mars, sa tête est ailleurs, dans les bois de tout le canton, sur des coteaux pas trop exposés au soleil, humides mais juste ce qu’il faut, au pied d’un frêne. C’est là qu’il trouvera des morilles noires, les pointues, les plus précoces.


Lui qui livre une partie de sa petite récolte à Philippe Rochat, dans son restaurant de Crissier, avoue ne penser qu’à ça. «Même quand je conduis, je regarde, je cherche les endroits propices. La noire, ça se mérite. On peut faire des kilomètres et des kilomètres avant d’en voir une. Mais, dès qu’on a un coin, la morille est fidèle: on est bon pour cinquante ans.»

Princesse des champignons (la truffe serait la reine), la morille a des mœurs souvent insondables. Il lui faut un peu de sucre pour croître, du vieux papier ou de la végétation morte. Il ne lui faut pas trop de soleil. Elle aime souvent l’ombre des frênes mais peut surgir dans votre jardin sans prévenir. Elle préfère les coteaux aux terrains plats… en général.

C’est de ce mystère que naît la passion. «Il y a toujours quelque chose à apprendre», explique Francis Grüber, à Vufflens-le-Château. «Mais ça ne sert à rien d’aller les chercher tant que les cerisiers ne sont pas en fleurs et que les escargots ne sont pas sortis», poursuit l’ancien bûcheron. Près d’Yverdon, Marc Demierre, lui, en a pourtant récolté dix-sept dans son «coin secret» la semaine dernière, alors qu’aucun gastéropode ne pointait le bout de son antenne…

«Il faut être patient. On y va un jour, il n’y a rien. Et trois jours plus tard…» Mais la patience ne paie pas toujours. Si on laisse le champignon sur place, on risque d’être doublé par un autre champignonneur qui récoltera avant maturité. «Dans les coins où je sais que je suis seul, je laisse pousser. Dans les coins que je partage… impossible d’attendre. On a essayé de s’arranger une fois avec l’autre champignonneur. Mais un troisième a tout ramassé», conclut Marc Demierre…

Le plus incroyable des champignons

  • Normalement, la noire prend son temps pour pousser, jusqu’à trois semaines. Maisil n’y a pas de règle. Elle peut croître en quelques jours et ne plus bouger. La morille noire est la seule à pouvoir résister au gel et repartir dès la chaleur revenue.
  • Pour Marc Demierre, il vaut vraiment la peine de la laisser mûrir complètement, «elle a plus de goût». Il est faux de croire que les grosses sont moins goûteuses, au contraire.
  • Celles qu’on trouve dans les restaurants viennent rarement de Suisse, mais souvent des pays de l’Est. Il serait possible de les cultiver industriellement, mais les coûts de production rendraient son prix prohibitif.

 

Commentaires

Bonjour,
Si vous êtes aussi passionné par la morille, vous pouvez aussi venir dans la forêt du cèdre de l'Atlas au Maroc. La période est le mois d'avril. D'ailleurs en ce moment nous sommes en plein dedans. Il y en a des brunes et des blanches, elles sont délicieuses. La blanche pousse sous le cèdre et la brune sous le chêne.
J'ai une auberge au pied de la forêt, et nous organisons des randonnées à la recherche de cette fameuse princesse.
Salutations. HASSAN

Écrit par : hassan | 19/04/2009

Bonjour,
Nous serons au Maroc en avril et je serai intéressé à connaître l'adresse de l'auberge de Hassan pour aller à la recherche de Morilles!
Cordialement
C. Poffet

Écrit par : Poffet | 04/01/2010

Bonjour,
Photographe et passionné de morilles depuis des années (voir mon site http://www.morchella.net/) et ayant en projet des sorties mycologiques au Maroc en 2010 je serai également intéressé par les coordonnées de l'auberge d'Hassan .
Merci d'avance.
Cordialement
Luc Martin

Écrit par : luc | 06/01/2010

Bonjour!

Etant moi-même passionnée par la recherche de ce champignon si capricieux sous nos cieux,je serais très interessée par les coordonnées de l'auberge d'Hassan;voir les morilles dans un autre habitat et en abondance me semble benefique pour ma santé mentale....!

avez-vous vu sur TéléQuebec les coureurs de bois dans un reportage hallucinant sur la recherche de morilles dans la baie Saint-James?

Là aussi,si vous aviez une adresse....

et toutes les dates de pousse se chevauchant,à nous la belle vie!!!


cordialement

Huguette meyer

Écrit par : huguette meyer | 11/05/2010

@Huguette: je crois me rappeler (le message date de l'an dernier...), qu'il s'agit de l'Auberge berbère ( http://labrisenet.free.fr/aubergeberbere/ ).

Écrit par : Dave | 11/05/2010

Cher Marc,

Vous avez toutes les qualités de la personne que je recherche! Je souhaiterais me joindre à vous pour la cueillette des ces précieux glands terrestres. J'ai toujours été fasciné par ce passe-temps et reste persuadé que vous pouvez m'en apprendre beaucoup! Que diriez-vous d'une petite cueillette dans ces endroits sombres et humides ou nous pourrions nous laisser aller au plaisirs de la bonne chaire? Vous auriez votre dose de grosse noire et je me procurerais la sauce blanche afin de consommer sur place, comme nos ancêtres les sauvages des cavernes.

Au plaisir de vous relire sur mon e-mail! Votre plus grand fan

Écrit par : Admirateur | 26/01/2011

A vous,

Pour les morilles.
Je pars cette semaine dans l' Atlas au Maroc.
Chez nous en Hte savoie c'est encore un peu tot
Si quelqu'un est sur place
merci de me contacter.
Claude 0615704016

Écrit par : Claude MATHIEU | 08/03/2011

SI cela peut vous être utile, quelques rappels de biotopes morilles :

http://paul-keirn.over-blog.com/article-la-saison-2011-des-morilles-ou-chercher-ou-trouver-des-morilles---de-la-cueillette-a-la-culture-67774854.html

Écrit par : Keirn | 09/03/2011

C'est fou ça, aller jusqu'au Maroc pour chercher des morilles :) alors qu'on en trouve pas mal par ici autour... Ce qui me bluff le plus c'est ce partage de coins de morilles, je croyais "qu'aller aux morilles" était un plaisir solitaire ?

Écrit par : méchante madame | 08/04/2011

y 'en a plien des morilles en algerie sur tt en kabylie et personne ne les ramasse

Écrit par : momo | 06/03/2012

bonjour, pour 2012 avez vous deja trouve votre premiere morille s il vous plait? merci

Écrit par : walibi | 20/03/2012

Bonjour,
Claude de Thonon
Je repars dans quelques jours au Maroc pour les morilles
Si quelqu'un a des infos, merci de me les envoyer.
A bientot

Claude

Écrit par : Claude | 18/03/2013

Les commentaires sont fermés.