Widgets Amazon.fr

« Comment pimenter l’amour à table déjà? | Page d'accueil | Les adresses du chef, Patrice Junod, L'Union, à Concise »

14/02/2009

Une tresse amoureuse

tresse1.jpgJe ne sais pas comment cela se passe chez vous, mais j’en connais, parmi ces dames, qui prétendent se ficher de la Saint-Valentin avant de s’étonner le jour J de n’avoir pas été fêtée avec toute l’attention nécessaire. Je ne dénoncerai personne…


Donc, rappel: la Saint-Valentin, c’est aujourd’hui, et vous avez oublié de lui offrir le week-end de rêve dans un palace ou la bague avec plein de diamants partout? Reste une solution riquiqui pour vous faire pardonner: le déjeuner au lit demain matin, avec une petite tresse faite maison. Ce n’est pas cher et ça peut rapporter gros.

Ingrédients:

  • 20 g de levure de boulanger
  • 3 cc de sucre
  • 2 cc de sel
  • 1 œuf
  • 2,5 dl de lait
  • 50 g de beurre
  • 500 g de farine blanche
  • 1 jaune d’œuf

Préparation:

  1. Dans un grand bol, mélangez la levure, le sucre et le sel, puis ajoutez l’œuf.
  2. Faites tiédir le lait et le beurre dans une casserole, puis ajoutez dans le bol et mélangez.
  3. Ajoutez enfin la farine et pétrissez consciencieusement. Laissez reposer trois quarts d’heure.
  4. Séparez la pâte en deux parts égales, et roulez-les en un boudin de 80 cm de long.
  5. Pour tresser, posez un boudin parallèle à vous sur la table, et le deuxième par-dessus en formant une croix. Prenez les deux bouts du boudin de dessous et croisez-les, puis idem avec ceux du dessus, et ainsi de suite.
  6. Une fois la tresse formée, laissez encore lever une demi-heure, puis badigeonnez-la de jaune d’œuf et hop, au four préchauffé à 250 degrés pendant 20 minutes.

Commentaires

.... et vous obtiendrez "un truc" tout sec et sans aucune saveur ! Je ne sais pas d'où vient cette recette, mais c'est bien la pire que j'ai vu ! Tout professionnel apprend à ne jamais mélanger la levure avec le sel ou le sucre du fait que les cellules se liquéfient si elles sont directement mélangées avec l'un ou l'autre de ces deux ingrédients. Alors imaginez avec les deux ! Et ça contunue... une fois liquéfiées vous préconisez de mélanger cette purée avec le beurre et le lait tiède ! Mais quelle horreur ! Les cellules de levure meurent à 45 degrés et 45 degrés...c'est tiède. Je ne parle pas de l'effet du beurre tiède sur la farine au début du pétrissage, on en finirait plus ! Cette recette est à éviter. Les pâtes doivent être pétries le plus froid possible (22 à 25 degrés max.. Recette idéale sur : http://www.boulangerie-vd.ch/pate-tresse.htm

Écrit par : Yves Girard | 14/02/2009

Cher Monsieur Girard,

Cette recette me vient d'une paysanne vaudoise, qui la tire elle-même des recettes des Paysannes vaudoises, dont on ne peut nier les connaissances terriennes des spécialités. J'ai moi-même réalisé cette recette des centaines de fois, à la grande satisfaction de ceux qui l'ont testée. Au moment où vous mélangez le beurre et le lait, je vous rassure, le mélange n'atteint jamais 45 degrés. Je vous remercie pour l'envoi de votre autre lien, que je testerai avec plaisir.

Écrit par : Dave | 16/02/2009

je vais réaliser une tresse pour la première fois. je vais me baser sur votre recette. je pense qu'elle va réussir. à bientot-Louis Bonjour.

Écrit par : bonjour Louis | 16/04/2009

Je confirme les propos de Dave : c'est une recette estampillée "paysannes vaudoises", qui se fait dans ma famille, est qui est délicieuse. Contrairement à la plupart des tresses de boulangers que je n'achète pas car la maison est meilleure.

Écrit par : zozieau | 22/04/2009

Alors pour moi la pâte lève en ce moment même... je viendrais vous redire ce que j'en pense demain matin...;-) Merci pour cette recette!!

Écrit par : Sylvie | 25/04/2009

Les commentaires sont fermés.