Widgets Amazon.fr

« Un air d'été facile | Page d'accueil | Sus aux graisses trans »

04/08/2008

Une cuisine d'un autre temps

rsr.jpgMon ami Gérald, fin cuisinier et collectionneur émérite, a mis un moment à dénicher un petit bouquin que les plus vieux d'entre nous se rappellent peut-être: Cuisine du dimanche, d'Ali Babali. (Ne pas confondre avec l'immense Ali Bab, auteur d'une somme gastronomique encore plus ancienne, ni avec Ali Baba, qui ne trouvait pas le temps de cuisiner avec ses 40 voleurs.) Ali Babali tenait chronique culinaire sur ce qui était encore Radio-Genève, et tout ça en 1941, années de rationnements et de tickets du même nom. Il fallait le faire! J'y ai donc pioché l'une ou l'autre recette, dont je peux vous garantir qu'elles ne nécessitent ni produits coûteux ni vaisselle de luxe.


La bouillabaisse sans poisson, telle qu'écrite par Ali Babali

"Un potage d'été consistant, nourrissant et frais, qui donne l'agréable illusion de la bouillabaisse, même à ceux qui ne sont pas, comme l'inventeur de ce potage, poètes.

D'abord, de l'oignon en quantité suffisante, finement émincé en rouelles. Dans une cocotte en fonte, vous le faites légèrement dorer à l'huile d'olive: dorer, mais pas noircir. Vous prenez deux ou trois grosse tomates que vous pelez, épépinez et concassez. Vous les envoyez rejoindre l'oignon. Vous les faites fondre en quelques minutes, sans cesser de remuer à la spatule de bois. C'est le moment de faire intervenir l'ail indispensable: deux gousses. Vous hachez cet ail, ou vous l'émincez finement. Vous mouillez enfin avec du bouillon de légumes congrûment assaisonné. Corsez avec du thym, du romarin et du fenouil. Laissez cuire un bon quart d'heure.

Vous faites cuire, d'autre part, à l'ordinaire, dans une abondante eau salée en ébullition, cinquante grammes de spaghetti par convive. (Il faut des pâtes de qualité, qui puissent gonfler tout en demeurant lisses et fermes.)

Juste avant d'incorporer le spaghetti au bouillon, vous enrichissez celui-ci d'une tomate (pelée et épépinée) finement hachée et d'une forte pincée de safran en stigmates, séché et pulvérisé. Vous rectifiez l'assaisonnement, vous ajoutez un large filet d'huile d'olive, vous donnez un tour, vous versez le tout dans une soupière."

 

Ca vous donne envie d'essayer? Et demain, je vous en offre une autre...

14:18 Publié dans Recettes | Tags : cuisine, recette, nostalgie | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.