Widgets Amazon.fr

« Une cuisine d'un autre temps | Page d'accueil | Une cuisine d'un autre temps (suite) »

04/08/2008

Sus aux graisses trans

graisse.jpgUne fois n'est pas coutume, saluons le courage de quelques municipalités et Etats américains. Il est si rare de voir de bonnes nouvelles de la cuisine industrielle de là-bas. Et qu'ont-ils fait, ces pionniers du Nouveau Monde? New York, Philadelphie, Seattle et la Californie tout récemment ont carrément interdit les graisses trans des restaurants et boulangeries-pâtisseries. Le Canada l'avait déjà fait. Mais les graisses trans, kesako?


Les graisses trans, selon Wikipedia, sont produites par l'hydrogénation industrielle partielle des acides gras insaturés contenus dans les huiles végétales. En français compréhensible par vous et moi, cela veut dire que l'on fait durcir des huiles végétales insaturées, afin de les rendre moins sensibles à l'oxydation. Ces graisses trans permettent de rendre les aliments industriels plus fermes et moins suitants tout en prolongement leur date de conservation puisque la graisse trans rancit et s'oxade beaucoup moins vite que la graisse liquide.

On les trouve donc dans quantité de produits de consommation courante, comme les viennoiseries, la margarine, les pizzas, les biscuits, les plats précuisinés, les aliments frits, les pâtes feuilletées, etc. Le problème? Ou plutôt les problèmes que révèlent plusieurs études, dont une premièrefaite à l'EPFZ l'an dernier. Les graisses trans augmenteraient la formation de "mauvais cholestérol", seraient propices aux maladies cardio-vasculaires et doubleraient même le risque de cancer du sein.

En Europe, seul le Danemark a légiféré sur la question, fixant une limite de 2% de graisses trans dans les aliments. En Suisse, l'ordonnance sur les huiles et graisses comestibles est entrée en vigueur le 1er avril de cette année, avec un délai transitoire d'un an pour que les fabricants puissent adapter leurs produits. Du côté des grands distributeurs, Migros a déjà limité à 2% les graisses hydrogénées de ses produits maison depuis fin 2007. Coop a déjà supprimé totalement le coupable de ses produits de boulangerie, et s'est engagée à l'éradiquer de tous ses produits d'ici à la fin de l'année. Les fournisseurs des deux géants ont jusqu'à la fin de l'année pour se mettre aux normes.

On peut remplacer ces acides gras trans par des acides gras monosaturés, qui sont neutres (pour le moment) et présentent les mêmes avantages pour les produits industriels, expliquait au Temps Michel Beer, responsable de la sécurité alimentaire à l'OFSP. Le site Passeport Santé propose, lui, de revenir aux techniques ancestrales.

Commentaires

Je suis généralement d'essayer de ne pas utiliser les aliments gras, car j'ai suivi son corps et de la santé. Il vaut mieux manger un kilo de légumes, un morceau de pizza!

Écrit par : weed | 12/12/2008

Les commentaires sont fermés.