Widgets Amazon.fr

« Recettes de l'Euro (4): l'Autriche | Page d'accueil | Recettes de l'Euro (5): la Croatie »

29/05/2008

Une épaule de porcelet à tomber

1013727782.jpgJ'ai le redoutable privilège de faire partie du Comité qualité vaudois de la Semaine du goût. Le but de ce comité est de valider les événements qui sont candidats à participer à la Semaine du goût (cette année, du 18 au 29 septembre). Je vous rassure, c'est purement bénévole. Mais c'est l'occasion de rencontrer des papes vaudois du goût, qu'ils soient pêcheurs du Léman, vignerons, chefs de cuisine, paysans, marchands d'épices, etc... Et c'est aussi l'occasion de partager un bon repas pour clore nos délibérations.


Cette année, donc, c'est Edgar Bovier, le chef des restaurants du Lausanne Palace & Spa qui nous accueillait dans sa cuisine, ou plutôt dans l'une de ses quatre cuisines, pour un petit repas terroir. Quiche à l'Etivaz, saucisson en brioche ou tartare de poisson du Léman en amuse-bouche. Mais je suis tombé en extase devant une épaule de porcelet d'Ormalingen confite à l'orange et poivre de Sarawak. La purée de pommes au citron de Menton était délicieuse aussi, mais cette épaule, longuement caramélisée, avec sa croûte dorée, sa chair encore imbibée, son jus qui collait aux dents, était un vrai bonheur régressif. On se sentait une âme d'enfant ravi, un plaisir à replonger dans une atmosphère d'antan, comme si votre grand-maman vous avait fait une de ses recettes en adoptant quand même quelques trucs à la modernité. Rien que d'y repenser, les arômes me reviennent, l'onctuosité de la chair, le... Non, j'arrête, promis. Mais qu'est-ce que c'était bon!

Commentaires

c'est bien gentil tout ca !!! mais la recette elle est hou!!!!!!!!!!!!!!!

Écrit par : pelloin | 25/10/2010

@Pelloin: désolé, mais je n'ai fait que la manger, cette épaule. Je ne suis pas allé la cuisiner avec Edgard.

Écrit par : Dave | 25/10/2010

Les commentaires sont fermés.