Widgets Amazon.fr

« La nouvelle vie de La Fermière | Page d'accueil | Osez les fruits au vinaigre »

28/03/2008

Un jour à Cully

637812551.jpgQuand je serai grand, j'habiterai à Cully. Ce n'est plus un village et ce n'est pas encore une ville. Chacun s'y connaît, et si vous ne buvez pas l'apéro au moins une fois par semaine avec les autres habitants, vous êtes perdu. Et, finalement, Cully compte une concentration de bons restaurants rare. Comment pourrais-je vivre ailleurs?


L'autre soir, nous sommes retournés à l'Auberge du Raisin où nous n'étions pas allés depuis le décès d'Adolfo Blockbergen. Dans cette maison du centre du bourg, à deux pas du lac, le luxe a regné pendant des décennies, depuis que la famille Gauer, son locataire depuis quarante-cinq ans, fasse vivre l'adresse. Relais & Châteaux, GaultMillau ou Michelin ont consacré la réussite d'un bonhomme attachant, de la vieille école.

A sa mort, son second, Peter Hasler a décidé "populariser" l'endroit, en baissant les prix, en changeant l'atmosphère du service, plus décontracté, mais sans changer les us et coutumes: de beaux produits, beaucoup de savoir-faire. La décoration est toujours bourgeoise, autour de cette grande cheminée où peuvent rôtir de fort belles pièces de viande. Mais le quadragénaire bernois est aussi à l'aise avec les poissons, comme ce loup de mer sauvage magnifiquement apprêté ou son cabillaud aux oignons rouge. Il y a comme une touche de Méditerranée qui fait embaumer le Léman.

La carte des vins a de fort belles propositions, dont un choix au verre qui permet de passer une soirée intéressante de ce côté-là aussi.

Auberge du Raison, pl. de l'Hôtel-de-Ville 1, 1096 Cully, +41 (0) 21 799 21 31. Fermé dimanche et lundi

Les commentaires sont fermés.