Widgets Amazon.fr

« Quand Martin fait simple | Page d'accueil | Un jour à Cully »

28/03/2008

La nouvelle vie de La Fermière

989827448.jpg C'est un souvenir d'enfance, celui des yaourts La Fermière ou celle des Tam-Tam que cette PME lausannoise fabriquait. Ce souvenir d'enfance, comme tant d'autres, est forcément nostalgique, puisque synonyme d'une époque disparue. La vénérable maison, fondée à Bulle en 1934, a compté jusqu'à dix magasins qui vendaient fromages et produits laitiers dans le canton. Mais vous connaissez comme moi la dure vie des magasins de détail face aux grandes surfaces. La Fermière a vieilli, a perdu quelques domaines. Je vous rassure, l'histoire finit bien...


En 2001, Pénélope Tavernier, Française établie en Suisse, rachète le groupe, à côté de sa chaîne de neuf boulangeries Aux Délice. Des sept magasins, cinq seront encore vendus. C'est alors qu'elle a l'idée de confier la gestion de cette marque à Yves Barbieux, patron à la retraite de Nestlé France, qui avait déjà redressé les chocolats Faverger.

Le nouveau patron croit en cette marque historique et au fait de vendre des fromages de qualité pour une clientèle de connaisseurs. Un logo rafraîchi (la paysanne vaudoise a minci et blondi), un nouveau concept de magasins et une envie de croissance. La Fermière a un plan pour ouvrir un nouveau magasin chaque année. Pour 2008, c'est le 28 mars, à la rue de la Madeleine à Lausanne, que s'est ouverte la nouvelle échope, à deux pas de la Palud. Dans le même espace, on trouve la boucherie déjà existante, un coin Aux Délices avec ses spécialités de pain, et un espace La Fermière, avec un choix de laitages et de fromages de qualité. 

Comment se distinguer des grandes surfaces? Des produits de qualité et le sourire derrière le comptoir, assure Yves Barbieux, qui compte recréer une ambiance de "magasin de quartier". Le sourire, à l'inauguration, était en tout cas bien présent, avec son staff de vendeuses d'expérience qui auraient pu être, il y a quelques années, le modèle de l'emblème des magasins.

Commentaires

Madame, Monsieur,

Je suis a la recherche d'un local comercial au centre de Lausanne ça serai pour une boutique de mode, j'aimerais savoir si aurai une possibilité de partager le local de la rue madeleine.

Merci de votre réponse

Meilleures salutations

Manuela

Écrit par : Manuela da Silva | 19/03/2010

Les commentaires sont fermés.