Widgets Amazon.fr

« Mon poulet façon basquaise | Page d'accueil | Quand Martin fait simple »

26/03/2008

L'accueil magique de Dombresson

C'était magnifique, ce week-end, dans les Montagnes neuchâteloises. Il y avait du soleil, entre deux averses de neige, sur la route qui mène de Valangin à Saint-Imier. Nous, nous sommes arrêtés à Dombresson, dans l'Hôtel de Commune, où la famille Stangl régale les gourmands depuis trois générations. Le dernier en date, Michel, s'est formé dans plusieurs établissements avant de reprendre l'hôtel il y a une vingtaine d'années. Mais pas de routine chez ce toujours jeune homme. Il accueille les clients à l'entrée avec ce beau sourire et cet accent que nous adorons, nous autres Vaudois.

Dans la petite salle à manger, pas de grands effets de décoration, même si l'ensemble est agréable. C'est surtout dans l'assiette que se cache le secret. A des prix tout sympas, de beaux produits sont apprêtés avec beaucoup de finesse par le chef. Là aussi, la modestie empêche Stangl de se lancer dans des créations qui pourraient bluffer le chaland. Non, ici, on est au pays de l'authentique. Des cuissons parfaites, un amour des légumes qui fait servir pas moins de 12 légumes différents avec un carré d'agneau, une passion pour les poissons. Bref, une belle cuisine qui ne renie pas ses origines tout en sachant rester légère.

Et, on vous l'a dit, l'accueil est si gentil, si prévenant qu'on a juste envie de rester encore un peu... Mais la neige menace au loin ce jour-là.  

Commentaires

Bonjour David,
Tu as parfaitement raison sur la cuisine de Michel Stangl. Homme de caractère, de goûts et d'une grande gentilesse.

A recommander...même après la neige!

Écrit par : André Rochat | 27/03/2008

Ouille, attention: on écrit Valangin...

Écrit par : Philippe | 01/04/2008

Philippe, merci de votre vigilence. J'ai frappé un peu vite sur mon clavier. Grâce à vous, Valangin a retrouvé son honneur...

Écrit par : Dave | 02/05/2008

Les commentaires sont fermés.