Widgets Amazon.fr

« Un club avec vue sur le large | Page d'accueil | Fumer au resto? »

13/12/2007

Le Petit Suisse remet ça

Le Petit Suisse à tableLe couple le plus gourmand... pardon le plus gourmet de Suisse romande s'est remis au travail. Véronique Zbinden et Jean-Luc Ingold, les deux journalistes indépendants, avaient senti il y a deux ans la vague des "bistrots", ces restaurants plutôt focalisés sur des spécialités, à des prix sympas. L'ancien responsable romand du GaultMillau et sa compagne avaient donc édité à leur compte Le Petit Suisse à table, un guide sympa dont le terrible défaut tenait à une mise en page oblongue qui rendait l'objet quasiment illisible. C'était fort dommage, parce que le contenu était vraiment sympa.

A l'approche de Noël, les deux ont remis l'ouvrage sur le métier. Le résultat? Beaucoup mieux. Le graphiste a redécouvert les fondamentaux et s'est fendu d'une maquette moderne mais lisible. On y trouve donc 340 restaurants classés par spécialités, des salades aux brunches, en passant par les fondues, la viande, les poissons ou les pâtes. Une place est également accordée aux "superbistrots", qu'il s'agisse des deuxièmes tables des gastros ou des tables vraiment relevées. Enfin, des symboles permettent de trouver rapidement ceux qui sont ouverts le dimanche, une rareté..., ou ceux qui possèdent une terrasse. De la première édition, 30 adresses ont disparu, alors qu'une huitantaine sont apparus.

Bref, c'est de la belle ouvrage, tout à la main. Bien sûr, le choix des adresses est personnel. Si on peut s'étonner de ne trouver que neuf restos exotiques vaudois par exemple ou ne pas comprendre le choix de certains italiens surfaits, reste une jolie palette de restos à découvrir. Même si beaucoup d'entre eux ne sont pas des découvertes, mais plutôt des valeurs sûres qui ont déjà eu les honneurs des divers guides et journaux, le classement par thème est une réussite, et la patte des auteurs donne de savoureux textes à déguster.


Le Petit Suisse à table, Ed. Texto.

16:58 Publié dans Divers | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.