12/10/2007

A la chasse... à la chasse

Daniel Schwad, dans son restaurant de MiseryC'est marrant: quand l'automne arrive, tout le monde me téléphone, m'interpelle, m'arrête pour une seule et unique question: "Qu'est-ce que tu recommandes comme resto pour la chasse?" Comme si je passais mon mois de septembre à faire la tournée des râbles, selles et autres gigots de la région. D'abord, la chasse, j'aime celle de ma belle-mère, à la maison. J'adorais celle de Roland Pierroz, à Verbier, mais c'est trop tard. Jean-Michel Joris, en ses Alpes d'Orsières, c'est magnifique... si on réussit à réserver une table en automne.

Mon ami Alain Giroud recommande dans la Tribune de Genève de ce jour l'Auberge de Pinchat. Courrez-y vite avant que Daniel Ficht prenne sa retraite dans quelques semaines. Et puis, il y a tous les grands chefs qui ne ratent pas l'occasion. Gérard Rabaey publie d'ailleurs une jolie recette d'émincé de chevreuil à la crème sur son blog.

Bon, d'accord, mais dans l'abordable, qu'est-ce qu'il y a? Faudrait d'abord savoir, mon bon Monsieur, si la chasse, vous l'aimez bien forte, remplie d'odeurs de sous-bois, un peu faisandée, ou anesthésiée sous une couche de crème? Bon, dans le désordre, comme ça, les Chevreuils, à Vers-chez-les-Blanc, le Raisin, à Begnins, la Balance, à L'Isle, ou le Restaurant de Misery, dans la Broye (photo). Vous en avez d'autres à suggérer, vous?

12:20 Publié dans Produits | Lien permanent | Commentaires (5)

08/10/2007

GaultMillau a l'accent allemand

Le nouveau Guide GaultMillau vient de sortir, tout beau, tout neuf, tout rouge et tout... suisse allemand. N'y voyez aucune malice de ma part, mais il est fascinant de constater combien les grandes nouveautés de cette édition 2008 ont l'accent teuton, même si les Romands trustent toujours cinq des sept 19/20. Jugez plutôt:

Andreas CaminadaCuisinier de l'année: Andreas Caminada. Le chef du château médiéval de Schauenstein, à Fürstenau, dans les Grisons, offre 24 places dans son minuscule restaurant, ouvert il y a quatre ans seulement. Le voilà donc promu à 18 points.

Nouveaux 18/20: catégorie 100% alémanique, puisque, outre Andreas Caminada (voir ci-dessus), seul Franz Wiget grimpe à 18 pour son Adelboden, à Steinen (SZ).

Nouveaux 17/20: qu'on en juge... Fredi Boss et son Meridiano, à Berne; Stefan Wiesner et son Rössli, à Escholzmatt (LU); Markus Gass et son Adler, à Hurden (SZ); Marcus G. Lindner et son Mesa, à Zurich; Martin Surbeck et son Sein, à Zurich toujours; Othmar Schlegel et son Castello del Sole, à Ascona. Heureusement, il nous reste Edgar Bovier et sa Table du Lausanne Palace & Spa, comme promu romand de l'année. Et Olivier Samson, qui hisse son Pac des Eaux-Vives à Genève. Mais avouez que deux Romands sur huit promus, c'est vraiment peu.

Sommelier de l'année: Yvan Letzter, au Chésery, à Gstaad. De quel côté de la frontière faut-il compter Gstaad?

Cigarman of the year: cette catégorie, qu'on a souvent cru être un prix de consolation, va à Markus Gass, à Hurden, déjà promu à 17 cette année...

Bon, d'accord, cessons là cette liste pour se dire que c'est comme ça. Ou que la cuisine romande est en déclin. Ou qu'Urs Heller, rédacteur en chef, assume enfin sa germanitude. Bref. Réjouissons-nous plutôt des petits nouveaux romands du guide:
Vaud
- A Caux, la Table des Saveurs de Sébastien Rithner est Découverte de l'année romande, et grimpe à 14.
- A Aclens, l'excellente Auberge obtient un 13.
- A Châtillens-sur-Oron, l'Asiana Pad-Thaï décroche un 12.
- A Lausanne, la Grappe-d'Or décroche un 13.
- Aux Plans-sur-Bex, 13 pour l'Auberge du Pont-de-Nant.
- A Sainte-Croix, 12 pour l'Hôtel de France.
- A Trélex, 12 pour l'Auberge communale.
- A Vevey, Les Saisons (Hôtel du Lac) grimpe à 14.
Genève
- A Bellevue, le Tsé Fung de la Réserve obtient son 14.
- A Genève, Le Bristol a 14 également.
- A Carouge, 13 pour le Petit Collège.
- A Genève, 13 pour le Café Métropole.
Valais
- Le Supersaxo est la seule entrée du canton, à 12.
Fribourg
- La Tour, à la Tour-de-Trême, décroche son 14.
- A Fribourg, 12 pour le Bel'Asia
- A Vuadens, le Chalet les Colombettes a 12 aussi.
Neuchâtel
- La Chaux-de-Fonds a les deux seules entrées du canton, les deux à 12, Le Casapagani et l'Hôtel-de-Ville.